Azithromycine et exacerbations de BPCO, comment ça marche ?

Hors BPCO, l’azithromycine au long cours a été démontrée bénéfique dans diverses maladies bronchiques chroniques, comme la panbronchiolite japonaise, la mucoviscidose, la bronchiolite oblitérante, la dilatation des bronches. Selon les indications, le bénéfice a été démontré sur la mortalité, la fonction respiratoire et/ou le nombre d’exacerbations. Dans la BPCO, il existe un bénéfice sur le nombre d’exacerbations chez les patients exacerbateurs fréquents. [1]

Cet antibiotique ayant des vertus anti-inflammatoires et immunomodulatrices, il est important de savoir si le bénéfice clinique observé provient de ces propriétés ou de son activité antibiotique. L’équipe du Dr Sethi a essayé d’y répondre.

Ils ont étudié l’évolution sous traitement de la réponse anticorps spécifique vis-à-vis de Moraxella catarrhalis (MC), Hæmophilus influenzæ (HI) et Streptococcus pneumoniæ (SP) avec comme contrôle le titre d’anticorps antitétaniques chez les patients inclus dans l’étude MACRO (Azithromycin for Prevention of Exacerbation in COPD). Mille cent quarante-deux patients ont été inclus dans l’étude MACRO, comparant azithromycine 250 mg par jour pendant 12 mois à un placebo. Les échantillons de 254 patients (126 du groupe azithromycine et 128 du groupe placebo) ont été utilisés pour cette étude.

Il était plus souvent observé une diminution du titre d’anticorps spécifiques vis-à-vis de MP, HI et SP entre M3 et M12 dans le groupe azithromycine. Le plus intéressant est que cette diminution du titre d’anticorps restait significative pour MC et HI dans le sous-groupe des patients n’ayant pas présenté d’exacerbations. Elle ne paraît pas liée à une diminution globale de la réponse anticorps puisque le titre d’anticorps antitétaniques n’était pas modifié.

Les résultats de cette étude suggèrent que l’azithromycine au long cours maintient un contrôle antibiotique sur les colonisations bactériennes. Ce contrôle antibiotique participe probablement à son bénéfice sur les exacerbations.

 

[1] 1. Albert RK, Connett J, Bailey WC, Casaburi R, et al. ; COPD Clinical Research Network. Azithromycin for prevention of exacerbations of COPD. N Engl J Med 2011 Aug 25 ; 365(8) : 689-98.

 

 


Émilie Catherinot d’après la communication de K. Rangelov ; S.Sethi et al. Publication A6012 Chronic Azithromycin Use In COPD Is Associated With Reduction In Serum Antibodies To Nontypeable Haemophilus Influenzae
Session D44 COPD : treatment from bronchodilatators to other pharmacological interventions

 

 

 

 


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2014