Numéro 147 – Octobre 2018

Accès abonnés 

ÉDITORIAL
Vers la fin du numerus clausus ? Daniel Piperno

SANTÉ PUBLIQUE
Peut-on gagner la course grâce au salbutamol ?Bêta-2-agonistes et performance sportive, Philippe Eveillard

ENTRETIEN
Le concept de la mortalité attribuable, exemple du tabac, Catherine Hill

INITIATIVES
Apnées du sommeil de l’enfant : création de l’association Ideas, Info Respiration
Chambres environnementales pour sujets allergiques : il n’y en a que dix au monde, à quelles recherches servent-elles ? Frédéric de Blay, Thibaut Riff, Nathalie Domis

VIGILANCE
Leuproréline : source de pneumopathies interstitielles parfois mortelles, Nicolas Postel-Vinay
Désensibilisation par voie sous cutanée dans la rhinite allergique saisonnière : 1 mort pour environ 50 000 patients traités, Nicolas Postel-Vinay

CULTURE
Les notes dolentes de la phtisie : hommage à Gabriel Édouard Xavier Dupont, compositeur, Jean-Pierre Orlando

LU POUR VOUS
Bronchectasies et pollution : une étude observationnelle retrouve un lien entre taille des particules et risque d’exacerbations, Daniel Piperno
Toxicité pulmonaire de la silice cristalline : 300 000 travailleurs exposés en France, des millions dans le monde Asthme chez les artisans et commerçants : analyse des consommations médicamenteuses des secteurs professionnels non rapportés dans la littérature — La prohibition du cannabis se justifie-t-elle médicalement ? Nicolas Postel-Vinay

ENCADRÉS
Rappel Congres du Sommeil
Vient de Paraître
Petites annonces
Évaluer l’apport des traceurs d’activité

COMMUNIQUÉS DE PRESSE
Traiter plus efficacement l’asthme sévère grâce à la médecine de précision La FPI vue par les soignants, les soignés et les accompagnants • De la recherche vers la clinique, comment les nouvelles avancées dans la compréhension de la fibrose pulmonaire vont améliorer la prise en charge des patients atteints de FPI Priorités et préférences : est-ce que le choix de l’inhalateur peut faire la différence dans la prise en charge des patients atteints de BPCO ? Comment améliorer la prise en charge des patients atteints de BPCO, de l’importance de combiner les connaissances actuelles avec les souhaits et priorités du patient