Comment faire aussi bien que la VNI en postopératoire de chirurgie cardiothoracique ? The BiPOP study… !

La ventilation non invasive (VNI), appliquée selon un mode BiPAP (bi-level positive airway pressure) a fait la preuve de son efficacité pour prévenir ou traiter l’insuffisance respiratoire aiguë (IRA) hypoxémique au décours de différents types de chirurgie, notamment cardiothoracique. L’oxygénothérapie humidifiée à haut débit (OHD) est une technique d’oxygénation récente de plus en plus utilisée chez l’adulte, simple à mettre en œuvre et dont les principes de fonctionnement (oxygénation contrôlée, couverture du débit inspiratoire, effet pression expiratoire positive, lavage de l’espace mort) associés à une humidification optimisée laissent supposer son intérêt dans de nombreuses situations d’IRA, en particulier au décours de la chirurgie cardiaque ou thoracique. Il était donc légitime et pertinent de vouloir comparer ces deux techniques dans cette situation.

Un essai prospectif randomisé multicentrique (the BiPOP study) de non-infériorité, comparant la VNI par BiPAP à l’OHD (Optiflow®, Fisher & Paykel) a ainsi été mené dans ce sens auprès de cinq services français de réanimation cardiothoracique.1 Huit cent trente patients aux caractéristiques de base similaires ont été randomisés entre BiPAP (n = 416) ou OHD (n = 414) en cas de risque ou de survenue d’une IRA en postextubation. Il n’était rapporté aucune différence entre les deux techniques concernant leur échec respectif (critère principal de jugement : intubation, changement pour l’autre technique ou arrêt prématuré), soit 102/416 [24,5 %] vs 101/414 [24,4 %]), le délai de survenu de cet échec (1,9 ± 3,6 vs 2 ± 3,9 j ; p = 0,88), l’incidence des complications infectieuses (27,4 % vs 27,5 % ; p = 0,95), les durées de séjour en réanimation et intrahospitalière, et la mortalité en réanimation (5,5 % vs 6,8 % ; p = 0,48). L’OHD apparaît donc tout aussi efficace que la VNI pour prévenir ou traiter une IRA au décours d’une chirurgie cardiothoracique. Outre la nécessité de conforter ces résultats en fonction du type de chirurgie, notamment pulmonaire, il sera certainement dommage, à l’avenir, de se priver de l’OHD dans cette indication.

 

 


Christophe Girault d’après la communication de F. Stephan (France) et al. Publication A6572 Bilevel Positive Airway Pressure Versus OPTIFLOW In Hypoxemic Patients After Cardiothoracic Surgery (The BiPOP Study) : A Multicenter, Randomized, Noninferiority, Open Trial
Session A26 Mechanical Ventilation : physiology and outcomes

 

 

 

 

 

 

 

 

    


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2014