DU Éducation thérapeutique du patient

DU Angers

Présentation

L’éducation thérapeutique du patient suscite depuis quelques années un intérêt croissant. De nombreuses études ont montré les bénéfices de l’éducation thérapeutique du patient en terme de qualité de vie, de réduction du nombre des complications, de diminution du nombre d’hospitalisations, de meilleure observance des prises médicamenteuses et des recommandations hygiéno-diététiques.

Récemment, plusieurs rapports élaborés par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), la Haute Autorité en Santé (HAS), des directions du ministère et des organismes d’assurance maladie (« Amélioration de la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques ») ont montré l’intérêt de l’éducation thérapeutique du patient et ont précisé les modalités de mise en œuvre. Tous les rapports insistent sur la nécessité d’élaborer des programmes d’éducation thérapeutique structurés, évalués et assurés par des professionnels de santé formés. (Circulaire DHOS du16/07/2008 : Actions de prévention et d’Education Thérapeutique relatives aux maladies chroniques).

Programme

  • 140 heures réparties en 4 modules de 5 jours sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés en petits groupes, de tables rondes. Chaque participant est accompagné par un membre de l’équipe pédagogique.
  • Travail personnel estimé à 190 heures

Objectif

Un récent rapport vient d’être présenté à Madame la Ministre de la Santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative par Monsieur Christian SAOUT, pour le collectif inter associatif sur la santé : « Pour une politique nationale d’éducation thérapeutique du patient » (septembre 2008). Parmi la vingtaine de recommandations proposées, on retrouve les suivantes:

– l’ETP doit s’intégrer aux formations initiales de tous les professionnels de santé ;

– l’ETP nécessite une formation spécifique et concerne tous les professionnels de santé ;

– un lien contractuel entre les filières de formation à l’ETP, l’université et les équipes de terrain où elle se pratique, est demandé par la mission.

 

– il ne s’agit pas d’un nouveau métier mais de nouvelles compétences à acquérir.

La finalité du D.U. est de permettre aux participants : « d’aider les patients atteints d’affection chronique à acquérir la capacité de gérer leur traitement afin de prévenir les complications résultant de leur propre maladie, tout en conservant ou améliorant leur qualité de vie ». (rapport d’experts de l’OMS 1998).

Public

Le D.U. est ouvert aux professionnels de santé, qu’ils exercent en milieu hospitalier, en centre de santé ou maison médicale, ou en milieu libéral mais concerné par l’ETP.

– Médecins spécialistes ou généralistes,

– Infirmiers, diététiciens, kinésithérapeutes, podologues, ergothérapeutes, pharmaciens, psychologues, orthophonistes,…

– Tout autre professionnel hospitalier, en institution autre ou libéral concerné par l’ETP

Pour les professionnels ayant un exercice libéral, ils devront avoir un projet clairement établi d’ETP, avec au moins un autre professionnel de santé.


Responsables de la formation

Madame le Docteur Nicole MESLIER n.meslier@chu-angers.fr

Madame Hakima OUKSEL haouksel @ chu-angers.fr

Département de Pneumologie – Pôle Thorax – Vaisseaux – C.H.U. d’Angers

( 02 41 35 49 67   Fax : 02 41 35 35 83)


Secrétariat universitaire

Monsieur Bruno POUTORD  Département de Formation Médicale Continue de la Faculté de Médecine d’ANGERS – Rue Haute de Reculée – 49045 ANGERS Cedex

bruno.poutord@univ-angers.fr

Tél. : 02 41 73 58 05