Faire de l’exercice dans la journée pour traiter les troubles respiratoires au cours du sommeil

tete-ATS2016V

 

Afin de comparer l’efficacité des différents traitements du syndrome d’apnées obstructives au cours du sommeil (SAOS), un panel d’experts internationaux a utilisé une méthode de type « Network Meta analysis » afin d’évaluer entre eux les effets de la pression positive continue (PPC), de l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAD), de l’exercice musculaire et de la perte de poids.


Les auteurs ont retenu 80 études randomisées comparant au moins 2 des 4 thérapeutiques proposées permettant ainsi, à l’aide de cette méthodologie originale, l’analyse des résultats directs et indirects de la comparaison deux à deux de ces différentes alternatives thérapeutiques, en intégrant un nombre important de patients. Ces comparaisons ont porté sur les effets respectifs sur l’index d’apnées hypopnées (IAH), l’évolution clinique et du score de somnolence d’Epworth, la qualité du sommeil ainsi que sur la saturation en oxygène au cours du sommeil. Alors que cette analyse permet de confirmer l’efficacité la plus importante de la PPC sur la réduction de l’IAH (-25,3/h ; -22,03 à -28,5), il est intéressant de noter que la différence obtenue par rapport aux effets de l’exercice n’est pas significative (-8,04/h ; -17 à 0,92), et l’analyse comparative entre l’exercice et l’OAD serait en faveur de l’exercice (-2,02/h ; -11,37 à 7,31). Par ailleurs, l’analyse comparative des effets de l’exercice sur la qualité du sommeil et le score d’Epworth respectivement avec la PPC et l’OAD ne retrouve pas de différence significative.

Ainsi, alors que peu d’études se sont intéressées aux effets de l’exercice dans le traitement du SAOS, il apparaît, à l’aide de cette méthode, qu’il doit être considéré comme partie intégrante de la stratégie thérapeutique du SAOS, en faveur de la pratique systématique pouvant être associée à l’utilisation de la PPC et de l’OAM.


Jean-Claude Meurice

D’après la communication de H. Iftikar, et al. Intitulée : Comparative efficacy of CPAP, mandibular advancement devices, dietary weigth loss and exercice training in the treatment of obstructive sleep apnea syndrome. A Network Analysis. Mini-Symposium A98 Does this mean I have to wear that mak ? Non PAP therapies for SDB.


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2016