Responsables : Arnaud BourdinCecile Chenivesse –   Gille Devouassoux 

La double nécessité d’identifier des sous populations d’asthmatiques parfaitement caractérisées et de développer des médicaments actifs dans l’asthme et les maladies allergiques nous a conduit à proposer ce groupe de travail « asthme et allergies ». Notre but est de réunir tous les acteurs de santé s’intéressant à l’asthme pour constituer une « force de frappe » suffisamment réactive pour relever les défis futurs. Parmi les actions que nous souhaitons déjà engager, citons :
- la promotion d’une communication accrue entre la recherche fondamentale et la recherche clinique,
- la constitution d’un réseau d’équipes françaises se donnant les moyens de mener la recherche chez l’homme, et à terme de créer les conditions d’essais thérapeutiques multicentriques répondant aux exigences des réglementations européennes.
- la promotion des relations de la SPLF avec les autres sociétés savantes de thématique proche : la Société Française d’Allergologie et d’Immunologie Clinique et la Société Française d’Immunologie,
- la volonté d’établir des relations entre le groupe « Asthme et allergie » et les acteurs européens non français, dont le relais naturel sera le FERS (Forum des Sociétés de Pneumologie Européennes) et l’ERS.
- monter des projets de recherche concernant cette thématique, et de les proposer en son nom dans le cadre d’appels d’offres nationaux ou internationaux. Les programmes mis sur pied et financés au nom du groupe seront par la suite suivis par le groupe lors des réunions ordinaires ou spécifique. La SPLF sera mise à contribution pour communiquer ces projets de recherche en cours dans la limite de leurs confidentialités. La « Revue des Maladies Respiratoires » sera le relais naturel de cette communication.
- construire, le cas échéant avec des partenaires européens ou avec l’aide des EPST (par exemple dans le cadre de l’interface de la SPLF avec l’INSERM) une ou plusieurs cohortes de patients permettant de décortiquer sur un grand nombre de sujets les caractéristiques phénotypiques, génomiques, transcriptomiques ou protéomiques de l’asthme et des maladies allergiques.
- proposer des essais cliniques, et en s’appuyant sur les structures auxquelles ses membres appartiennent les conduire en son nom. Cet objectif est essentiel mais ne pourra pas être atteint sans un travail préliminaire d’inventaire de la recherche correspondante en France, des équipes impliquées dans ce projet, et bien entendu d’une structuration spécifique permettant de monter des essais cliniques multicentriques.

Une première réunion du G2A aura lieu en principe cet automne, puis au CPLF 2006. Toutes les idées et toutes les compétences sont les bienvenues. Alors n’hésitez pas à me contacter pour faire partie du G2A !

Lire la présentation longue rédigée par Antoine Magnan

 

MAJ 13/04/2010