La dyspnée est une souffrance fréquente, angoissante, et handicapante, malgré cela elle reste sous-estimée. De plus ,à ce jour, les mécanismes neurophysiologiques de la dyspnée sont mal connus et ainsi les options thérapeutiques sont rares. L’objectif de ce groupe de travail est double, d’une part proposer des outils d’évaluation de la dyspnée -et dans ce contexte, une application smartphone est en cours de développement – et d’autre part de développer des essais multicentriques afin de proposer à terme des stratégies thérapeutiques pour la prise en charge de la dyspnée.

Responsable du groupe de travail Dyspnée : Capucine Morélot-Panzini