3 composantes :

– Maladies vasculaires pulmonaires chroniques (coordonnateur : David Montani)

– Maladie thromboembolique veineuse (coordonnateur :  Olivier Sanchez)

– Interactions Coeur-Poumons (coordonnateur : Bouchra Lamia)


Groupe Interactions Cœur-Poumons

Les objectifs de ce groupe ont été présentés lors du conseil d’administration de la SPLF du 27 mars 2014 puis au conseil scientifique du 15 mai 2014. Les membres du comité de pilotage de ce groupe sont (par ordre alphabétique)  : Ari Chaouat (pneumologue au CHU de Nancy), Denis Chemla (cardiologue et physiologiste au CHU de Bicêtre), Bruno Degano (pneumologue et physiologiste au CHU de Besançon), Elie Fadel (chirurgien cardiothoracique au centre chirurgical Marie-Lannelongue), Bouchra Lamia (pneumologue, réanimatrice, échocardiographiste au CHU de Rouen), Pascal Lim (cardiologue au CHU Henri Mondor), Jean-Louis Pépin (pneumologue et physiologiste au CHU de Grenoble), Michael Pinsky (pneumologue, physiologiste et réanimateur à l’université de Pittsburgh, Pennsylvanie États-Unis), Olivier Sitbon (pneumologue au CHU de Bicêtre). L’adhésion au groupe de travail interactions cœur-poumons est bien entendu ouverte à tous les pneumologues, aux kinésithérapeutes, infirmières et autres professionnels de la santé qui le souhaiteront. Le groupe de travail s’investira en recherche, formation et développement de la compréhension de l’écho-cardiographie en pneumologie.

Objectifs de recherche clinique
Nous continuerons à développer les études cliniques sur l’analyse de la déformation («  strain  ») du ventricule droit dans l’hyper- tension pulmonaire, sur l’évaluation non invasive de la fonction cardiaque au cours du syndrome d’apnées du sommeil (SAS) et les bénéfices du traitement par pression positive continue, sur la désynchronisation du ventricule droit au cours de l’insuffisance respiratoire aiguë (effets hémodynamiques de la ventilation non invasive) et sur l’analyse de la fonction diastolique du ventricule gauche chez les patients BPCO avec dysfonction cardiaque droite. Ces études seront fondées sur les techniques d’imagerie les plus récentes en particulier l’échocardiographie avec étude du strain en 2D et 3D. L’exploration du cœur droit se développe actuellement de façon importante. L’analyse fine du comportement du cœur droit chez l’insuffisant respiratoire chronique que facilite maintenant l’avènement de l’échographie cardiaque de haute performance (développée à Rouen par Bouchra Lamia, après une formation approfondie à Pittsburgh aux États-Unis dans le laboratoire du Pr Michael R. Pinsky), fait dorénavant partie intégrante en recherche de l’étude des interactions cœur-poumons. Il est désormais possible de mesurer le pourcentage de déformation ou strain du muscle cardiaque droit et gauche au moment de la contraction du cœur et surtout de vérifier la synchronisation myocardique c’est-à-dire que tous les segments du cœur se contractent précisément au même moment. La synchronisation du myocarde est un élément important de la performance cardiaque globale. Nous conduisons plusieurs travaux de recherche clinique prospectifs impliquant des patients atteints de BPCO, HTAP, SAS ou insuffisance respiratoire chronique afin de vérifier les hypothèses suivantes  :
1. il existe une désynchronisation myocardique droite avec un retentissement sur les performances myocardiques gauches affectant le pronostic des patients au cours de ces diverses pathologies respiratoires. Le speckle tracking mesurant le strain permet une mesure quantitative de cette désynchronisation  ;
2. la désynchronisation myocardique est réversible sous traitement de la pathologie respiratoire sous-jacente  : lors du traitement par pression positive continue au cours du SAS, du traitement vasodilatateur pulmonaire au cours de l’HTAP ou encore du traitement par ventilation non invasive au cours de l’insuffisance respiratoire.

Objectifs de recherche fondamentale
Nous poursuivrons le travail de modélisation du ventricule droit. Cette modélisation s’appuiera sur le développement d’une automatisation de la procédure d’acquisition des contours des parois du cœur, sur la mise en place d’un suivi dynamique pour le calcul des différents indices sur plusieurs cycles cardiaques, sur le traitement du signal à partir d’images 2D et 3D, des courbes de déformation et identification des éléments clés dans le processus de diagnostic. Nous travaillerons sur des modèles animaux en hypoxie intermittente et chronique et sur des modèles animaux de cardiopathie droite sur hypertension artérielle pulmonaire induite et réversible. Nous souhaitons mutualiser les bases de données avec la création d’une banque de données d’images d’échocardiographie, l’identification d’un phénotypage minimal commun, le partage de données de fonction endothéliale et de rigidité artérielle. Objectifs de formation Nous proposons la rédaction de revues générales pour la revue des maladies respiratoires sur les thèmes suivants  : physiologie/pathologie des interactions cœur-poumons, comorbidités cardiovasculaires au cours des pathologies respiratoires chroniques (aspects diagnostiques et conséquences thérapeutiques). Ces revues générales s’adresseront à tous les pneumologues. Lors du congrès national, nous proposerons des sessions sur ces mêmes sujets et un atelier sur l’apport de l’échocardiographie dans la prise en charge des pathologies respiratoires chroniques. Il s’agira de sessions de cas cliniques interactifs avec station de travail (accord de l’industrie pour mettre à disposition le matériel d’échocardiographie nécessaire lors de ces sessions de cas cliniques). Le but de cet atelier sera de développer/d’améliorer la compréhension des indices échocardiographiques utiles pour optimiser la prise en charge de nos patients pneumologiques. Cet atelier sera aussi proposé en dehors des dates du congrès national. Nous souhaitons de plus organiser les Journées interactions cœur-poumons de la SPLF (sessions plénières de formation médicale continue et scientifique et ateliers cas clinques). Le développement de la compréhension de l’échocardiographie en pneumologie sera un objectif phare du groupe de travail. Nous souhaitons l’atteindre par la rédaction de revues générales et l’enseignement par le biais des ateliers de cas cliniques interactifs.

Bouchra Lamia, coordonnatrice du groupe