Documents et liens

Compte-rendu d’activité du groupe PAPPEI au cours de l’année 2017


Compte-rendu d’activité du groupe PAPPEI au cours de l’année 2016


Compte-rendu d’activité du groupe PAPPEI au cours de l’année 2015


Compte-rendu d’activité du groupe PAPPEI au cours de l’année 2013



Compte-rendu de l’activité du groupe PAPPEI 2012



Compte-rendu de la réunion du 27 janvier 2012
>>> Télécharger le compte-rendu du 27/01/2012(pdf)

Présents : J. Ameille, F de Blay, P. Camus, D. Charpin, JC Dalphin, D. Debieuvre, JD Dewitte, E. Popin M. Vincent. La feuille d’émargement ayant été emportée par un des participants à la réunion, il manque certainement dans la liste ci-dessus des personnes.
1- Propositions du groupe PAPPEI dans les congrès à venir CPLF 2013
1 Sessions : diverses propositions avaient été soumises. Le conseil scientifique a retenu 2 sessions dans le « Fil rouge ».
Une session dans laquelle le groupe pourra faire une présentation. Il s’agit de la session « Facteurs de risque de la BPCO hors tabagisme et expositions professionnelles », comportant 3 exposés :
1. Racines pédiatriques de la BPCO
2. Facteurs de risque génétiques
3. Rôle de l’environnement (groupe PAPPEI)
Une autre session « BPCO professionnelles » avec 3 exposés :
1. Différences et similarités entre BPCO tabagique et professionnelle
2. Poids de l’exposition professionnelle dans la BPCO
3. Possibilités de réparation médico-légales toujours aussi limitées
2 Hors « Fil rouge », session sur « Bronchiolites toxiques et iatrogènes » (Ph. Camus)
3 Egalement hors « Fil rouge, session sur l’amiante :
1. Commet surveiller les travailleurs exposés ?
2. Imagerie
3. Reconnaissance
.4 Possibilité de faire encore des propositions hors fil rouge et orange (pathologie pleurale), notamment pour les sessions « Actualités » jusqu’en mai 2012
.5 Cours de perfectionnement : L’expertise en pneumologie, proposé par JP L’Huillier. La session pourrait comprendre :
1. Un chapeau introductif : les différents types d’expertise (D. Choudat ?)
2. Le pneumologue et l’expertise des maladies professionnelles (JP Grignet ?)
3. Le pneumologue, expert judicaire (F. Lebargy ?)
4. Le pneumologue expert dans l’espace francophone (P. De Vuyst ?)
JP L’Huillier, qui n’était pas présent lors de cette discussion, donnera son point de vue sur ces propositions
CPLF 2014 (Fil rouge : Cancer. Fil orange : pathologie du sommeil)
Session sur la pathologie iatrogène ?
Cours de perfectionnement en association avec le groupe Epidémio ?
CFA 2012
Une seule session labellisée PAPPEI sur les dermatoses professionnelles
Les autres propositions non retenues (Allergie au latex, Outils diagnostiques de l’asthme professionnel) pourront être de nouveau présentées pour le CFA 2013
CFA 2013 (Fil rouge : Pédiatrie)
F de Blay a proposé une session sur l’éviction et une autre sur l’histoire naturelle de l’allergie de l’enfance au la vie professionnelle
2. Publications du groupe PAPPEI
Pollens & pollinoses (D. Charpin) : 4 articles reçus et envoyés à lecteurs, 7 articles en attente

Syndrome d’hypersensibilité chimique multiple : un article sur la physiopathologie (F de Blay), un autre sur l’épidémio et la prise en charge (D. Dupas)

F de Blay a déjà proposé sous la forme d’une mini-série ou d’un seul article de revue générale le thème de « BPCO et habitat »

Un article sur ONAP 2 va être publié dans « Info-respiration »

Un compte-rendu des activités du groupe PAPPEI est en préparation pour info-respiration.
3. S. Marchand-Adam se penchera sur les béryllioses à partir du mois d’avril 2012
4. JP L’Huillier a rédigé un document sur la question du cancer pleural primitif versus mésothéliome.
5. Les candidatures au groupe PAPPEI du Dr A. Bergeron et du Pr Ph. Bonniaud ont été acceptées
6. Mme Olgiati, de la Société suisse d’allergologie et d’immunologie clinique a présenté des brochures sur le risque respiratoire chez les apprentis, à destination des apprentis et des médecins. Elle a réalisé de nombreuses séances d’information sur le sujet auprès des conseillers d’orientation en milieu scolaire.
F de Blay indique que son mandat arrive à expiration et que la coordination des activités du groupe PAPPEI va être assurée durant 2 ans par D. Charpin qui est le représentant de la SPLF au sein du groupe. Ce dernier remercie F de Blzay pour son action et va envoyer un doodle pour programmer une prochaine réunion en mai ou début juin 2012.
L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 19h00



LES ACTIVITES DU GROUPE PAPPEI EN 2011
FREDERIC DE BLAY,
UNITE DE PNEUMOLOGIE, D’ALLERGOLOGIE ET DE PATHOLOGIE
RESPIRATOIRE DE L’ENVIRONNEMENT,
FEDERATION DE RECHERCHE TRANSLATIONNELLE
UNIVERSITE DE STRASBOURG
Le groupe PAPPEI, dont le nom signifie Pathologie pulmonaire professionnelle environnementales et iatrogènes, comprend près de 40 membres issus des Sociétés de pneumologie de langue française, de médecine du travail et d’allergologie. Le groupe s’est enrichi d’un i pour les pathologies respiratoires iatrogènes sous l’impulsion de Philippe Camus.
En 2010 et 2011, l’Observatoire national de l’asthme professionnel (ONAP) a représenté une de nos activités principales. Je rappelle que l’aspect épidémiologique de l’ONAP est assuré par l’InVS. Lors de son bilan 2008-2009, 215 fiches de signalement ont été remplies par 528 médecins, 209 ont été retenues après expertise.
L’incidence pour les départements pilotes dans la période 2008-2009, est de 34 cas par million de travailleur et par an. Les agents (farine, persulfate, produits de nettoyage) et les professions (boulanger, agent de nettoyage, coiffeur) font toujours partie du haut de la liste. Cependant, des changements de fréquence semblent s’amorcer parmi les produits en cause. Le détail des résultats sera donné dans un article pour Info Respiration par le Dr Yuriko Iwatsubo de l’InVS.
En ce qui concerne les congrès, le groupe PAPPEI propose des sessions pour le Congrès de pneumologie de langue française (CPLF), le Congrès de la société de médecine du travail et le Congrès francophone d’allergologie (CFA). En moyenne, une session au CPLF et une session au CFA sont réalisées avec la collaboration du groupe PAPPEI.
Le groupe intervient dans un certain nombre de publications, particulièrement entre 2009 et 2010, il y a eu une série d’articles sur les pathologies respiratoires et environnement extérieur coordonnés par Denis Charpin et les pathologies respiratoires et environnement intérieur coordonnés par Frédéric de Blay. Les articles de pathologies respiratoires et environnement intérieur ont été publiés à la fois dans la Revue des maladies respiratoires et dans la Revue française d’allergologie. Des recommandations concernant les pathologies liées à l’amiante ont été publiées dans la Revue des maladies respiratoires. Des recommandations portant sur la rhinite et l’asthme professionnels vont être publiées dans la Revue des maladies respiratoires et dans la Revue française d’allergologie. Il s’agit de recommandations proposées par la Société de pneumologie de langue française, la Société française d’allergologie, la Société française de médecine du travail et la Société française d’ORL. Par ailleurs, deux articles concernant l’hypersensibilité chimique multiple vont être proposés : l’un sur la physiopathologie, l’autre sur l’épidémiologie et la thérapeutique. Un projet concerne une série sur les pollens et les pollinoses coordonnée par Denis Charpin.
Au total, il s’agit d’un groupe multidisciplinaire fonctionnant de façon démocratique puisque, tous les deux ans, le coordonnateur du groupe est issu d’une des trois Sociétés. Ainsi, lors du prochain CPLF, le coordonnateur sera Denis Charpin pour la Société de pneumologie de langue française



COMPTE-RENDU REUNION DIMANCHE 30 JANVIER 10H00 – 11H30
Salle Artois – CPLF – LILLE
Télécharger le compte-rendu du 30/01/2011 (pdf)
Présents :
Ameille J., de Blay F.,.Lebargy F., Pairon JC., Paris C., Vandenplas O. Absents excusés :
Chambefort C., Cornille JL., Dhivert H., Renaudin JM., Thimpont J.
1. L’approbation du compte-rendu de réunion du 25 Octobre 2010 est obtenu à l’unanimité sous réserve de modification orthographique de quelques noms., à savoir : J-F Gehanno et D. Abiteboul.
Le point 7 du compte-rendu concernant la recherche : il s’agit d’un projet de recherche déposé par S. Lanone de l’équipe de J-C Pairon auquel est associé C. Paris.
2. Le deuxième point porte sur les sessions du CPLF 2012. Le fil rouge est infection et le fil orange est muscles et respiration.
a) En ce qui concerne la première session intitulée légionellose professionnelle, le pilote est Eric Fournier. P. Camus s’engage à le prévenir. Par ailleurs, J. Ameille se chargera de contacter M-C Bayeux-Dunglas (INRS). C. Paris contacte D. Zmirou
b) La deuxième session était proposée par D. Charpin. Celui-ci considère qu’elle est un peu redondante avec la première et retire donc sa suggestion. c) La troisième aurait été les maladies infectieuses professionnelles du personnel soignant. J. Ameille se charge de joindre J-F Gehanno. La session proposée serait :

La coqueluche – J-F Gehanno.

Conduite à tenir devant un quantiferon positif – D. Abiteboul, P. Fraisse

Isolement bactériologique : quels niveaux de preuves ? – un hygiéniste hospitalier à désigner.
d) J-C Dalphin réfléchit à inclure dans une session sur les mycobactéries professionnelles un exposé qui pourrait s’incorporer dans des exposés venant de groupes différents. Maladies infectieuses et non infectieuses liées aux mycobactéries atypiques : microbiologie, allergie et épidémiologie
e) Un autre session proposée par P. Camus, les pathologies pulmonaires infectieuses iatrogènes :

Immunosuppression médicamenteuse avec pneumocystose,

Problème infectieux en transplantation,Pathologies Pulmonaires Professionnelles et Environnementales
Polyarthrite rhumatoïde et médicament : quels médicaments et quel suivi ? Philippe mûrit sa proposition.
f) F. de Blay propose la session suivante : les pathologies professionnelles et aspergillose et/ou une session sur bâtiments domestiques et professionnels et pathologies infectieuses.

Les germes de l’environnement intérieur : F. Squinazi

Les infections respiratoires non mycotiques induites par les germes présent dans l’habitat (jacuzzi, douche, climatisation) :

Les infections respiratoires mycotiques induites par l’exposition domestique : F. de Blay
g) En ce qui concerne les pathologies pulmonaires graves et habitat domestique ainsi que les maladies professionnelles infectieuses, la proposition est gardée pour des congrès ultérieurs.
h) D. Caillaud a suggéré : immunodépression et maladies infectieuses au travail (a priori à insérer chez d’autres)
3. Les cours pour le CPLF 2012 : J-P Lhuillier propose que l’atelier sur la gestion pratique des maladies respiratoires professionnelles puisse être remplacé par un cours sur l’expertise en pneumologie qui comprendrait :
a) Le pneumologue expert pour l’assurance maladie : qui, pourquoi, comment (J. Ameille, J-C Pairon).
b) Le pneumologue premier expert en ce qui concerne les maladies respiratoires professionnelles : quel référentiel, quelles règles respecter (J-C Pairon, J. Ameille).
c) Le pneumologue expert pour la fonction publique : quel référentiel pour quelles conséquences (D. Choudat et J. Piquet).
d) Le pneumologue expert pour les fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante : enjeux référentiels (J-P L’Huiller, F. Vaylet).
e) Le pneumologue expert judiciaire (suggestion d’intervenants : F. Lebargy, P. Pommier de Santi)
Une discussion s’engage à propos des cours et il est proposé que le cours « quoi de neuf à propos du groupe PAPPE ? » se fasse l’an prochain en association avec le groupe épidémiologie, et que cela devienne le cours sur « quoi de neuf en pathologie environnementale et en épidémiologie ? ».
Il y aurait donc une demande d’un cours spécifique du groupe PAPPE concernant l’expertise en pneumologie et un cours en commun avec le groupe épidémiologie sur « quoi de neuf en pathologie environnementale et en épidémiologie en 2012 ? »
4. Les propositions de sessions pour le CFA 2012 ont été très nombreuses :
a). Proposition de J-M Renaudin :
Allergies professionnelles : de la peau aux bronches

Le syndrome dermo-respiratoire existe-t-il en allergologie professionnelle ? J. Ameille

Quels allergènes suspecter en cas d’allergie professionnelle cutanée ou respiratoire ? Aide pratique N. Nikolova ou A. Delépine

Orientation professionnelle en cas d’antécédents d’eczéma ou d’allergie respiratoire : quepeut-on conseiller ? J-M Renaudin b). Proposition de G. Pauli :
Asthmes et dermatoses professionnels : ressemblances et différences

Physiopathologie:Y a t il des ressemblances ? par un pneumologue

Rôle respectif des patch tests dans les 2 affections. Mme Vigan ?

Les agents étiologiques chimiques communs aux 2 affections
c). Proposition de J. Ameille :
Le professeur Géraut et M-B Cleenewerck ont accepté de participer à une séance thématique sur les dermatoses professionnelles pour le congrès de la SFA 2012 avec les propositions suivantes :

Actualités 2012 sur les dermatites de contact professionnelles (généralités) et plus spécifiquement métiers de la mécanique coiffure, personnel de santé.

Nouveaux allergènes

Que dire de nouveau dans la prévention dans ces secteurs. J. Ameille les contactera pour repréciser leur souhait.
d). Propositions de D. Charpin
d.1) Cov et pathologies allergiques :

COV à l’intérieur des locaux (Maupetit – CSTB)

Pathologie allergique et asthme (L’un de nous)

Réglementations et valeurs guides (S. Kirchner)
d.2) Moisissures de l’habitat et santé respiratoire :

Excès d’humidité, défaut le plus fréquent du logement (Mme Rougerie – INSEE)

Relation exposition-malade apport des méta-analyses (D Charpin)

Prise en charge par les audits du logement (D Louis – ARS Bretagne)
d.3) Pollution atmosphérique extérieur et santé respiratoire :

La pollution de l’air en France en 2010 (ADEME)

Mise en évidence de nouveaux effets sanitaires (D Zmirou)

Expériences de réduction de l’impact sanitaire (C Braun-Farhlander)
e). Propositions de F. de Blay :
e.1) De quels outils diagnostiques de la rhinite et de l’asthme professionnels disposons nous encore ?
Un symposium dure 1h30 et comprend 3 conférences de 20 minutes chacune (plus 10 mns de discussion)

Extraits allergèniques en allergologie respiratoire professionnelle : que reste –t-il ? H. Dhivert

Les tests paracliniques non invasifs comment les utiliser ? O. Vandenplas

Les tests de provocations professionnels :pour quels patients ? D. Choudat
e.2) Allergie au latex : faut-il encore s’en préoccuper ?

Données Epidémiologiques : anesthésiste ? P.M Mertes

Les « fausses allergies » au latex : comment les détecter ? C. Metz-Favre
Comment faire un diagnostic d’allergie au latex J.M Renaudin
e.3) Asthme et rhinite allergiques : les allergènes n’expliquent peut-être pas tout

Pourquoi certains allergènes sont ils plus asthmogènes ? F. de Blay

Les muqueuses des allergiques sont elles différentes ? P. Demoly

Cofacteurs de la pollinose P. Bonniaud, Migueres ou autre
5. En ce qui concerne les publications :
a) La revue générale sur les pollinoses de D. Charpin est en cours de mise en place bien que les courriers aient été mal adressés, ils arriveront dans le futur au bon destinataire.
b) Série environnement intérieur :
L’article sur amiante et environnement intérieur a été soumis en décembre. A priori, revoir avec N. Roche où il en est car il termine la série (NB : depuis la réunion, on a appris que c’était J-C Dalphin qui était en charge du papier).
c) De plus, il y aura deux articles sur l’hyper sensibilité chimique multiple à savoir un de physiopathologieécrit par C. Barnig et F. de Blay et un de clinique et thérapeutique par D. Dupas.
d) Les recommandations concernant les pathologies liées à l’amiante seront publiées dans la Revue des Maladies Respiratoires sous la forme d’un texte long, dans un fascicule formation à raison de trois articles par numéro associé à la version électronique.
e) Les recommandations dans la rhinite et l’asthme professionnels sont en cours de finition puisque les décisions définitives sont entrain d’être prises puis devront être validées par les conseils scientifiques de chaque société savante et publiées à la fois dans la Revue des Maladies Respiratoires et dans la Revue Française d’Allergologie.
6. En ce qui concerne la discussion d’AG2R la Mondiale et asthme professionnel, F. de Blay est chargé de relancer AG2R pour savoir où organiser une réunion avec eux et discuter d’une éventuelle collaboration. Souhait d’un ARC à 20%
7. Enfin, il est demandé aux membres du groupe PAPPE de fournir des noms au Conseil Scientifique de personnes spécialisées dans les maladies infectieuses.
La prochaine réunion aura lieu au mois de juin 2011.



Compte-rendu de Réunion du Groupe PAPPE
Lundi 25 Octobre 2010
(Maison du Poumon – Salle Alizés – Paris)
Télécharger le compte-rendu du 25/10/2010 (pdf)
Présents :
Messieurs : J Ameille, P Camus, D. Charpin JC Dalphin, F de Blay, M. Vincent
Absents excusés :
Mesdames : F. Alluin, F Catinaud, C Chambefort, G Pauli, I Simon
Messieurs : D Caillaud, JL Cornille, D Debieuvre, JD Dewitte, D Dupas, JP Grignet, JP L’Huillier, S Marchand-Adam, JC Pairon, C. Paris, O Vandenplas
1) Approbation du CR de la réunion du 01.07.2010
Le compte-rendu est adopté à l’unanimité.
2) Le point sur les sessions du CPLF 2011(JC Dalphin) et réflexion pour le CPLF 2012 Pour le CPLF 2012 : le fils rouge est : infections, muscles et respiration. Les propositions doivent être faites pour la fin de cette année.
· La première session pourrait être intitulée légionellose professionnelle et comprendrait

Méthode d’enquête environnementale (Marie-Cécile Bayeux-Dunglas, INRS)

Bactériologie et diagnostic de la légionellose (Eric Fournier)

Méthode préventive de traitement.
Le pilote de cette session serait Eric Fournier (Philippe Camus se charge de le prévenir).
· Une deuxième session dont le pilote serait Denis Charpin concernerait également les légionelloses.

Introduction ?

Légionelloses professionnelles

Légionelloses domestiques
· Une autre concernant les maladies infectieuses professionnelles du personnel soignant. Jean- François Gehanno serait le pilote (Jacques Ameille se charge de le prévenir) avec

une première session sur la coqueluche

conduite à tenir devant un quantiferon positif (D. Abiteboul ou P. Fraisse).
Isolement bactériologique : quels niveaux de preuves ?
· Jean-Charles Dalphin va se charger d’une session sur les mycobactéries professionnelles.
· Une autre session sur les pathologies pulmonaires infectieuses iatrogéniques dont le pilote serait Philippe Camus.

Immunosuppression médicamenteuse avec pneumocystose.

Problème infectieux en transplantation.

Polyarthrite rhumatoïde et médicament : quels médicaments, quel suivi ?
· Autre session sur les pathologies professionnelles et aspergillose et/ou une session sur bâtiments domestiques et professionnels et pathologies infectieuses : fièvre des climatiseurs, jacuzzi, aspergillose. (Frédéric de Blay serait le pilote)
· Enfin une session sur les pathologies pulmonaires graves et habitat domestique : Philippe Camus en serait le pilote.
· Nous devons également avoir des réflexions sur le muscle diaphragmatique.
3) Le point sur les cours au CPLF 2011 ( D Debieuvre) Parmi les cours qui étaient proposés : les nouvelles recommandations dans le suivi post professionnelle de l’amiante ont été acceptés lors de sessions d’actualités (ci-joint la liste des cours retenus pour le CPLF 2011 : annexe 1)
4) Le point sur les sessions au CFA 2011 (F de Blay) En ce qui concerne le CFA 2011, il n’y a rien de particulier par rapport à ce qui a été annoncé auparavant.
Le groupe PAPPE a une session concernant les phénotypes d’asthme professionnel et une session d’actualités. (cf CR de juillet 2010).
Pour le CFA 2012, le fil rouge est la dermato-allergologie nous sommes priés de proposer des projets de sessions.
5) Les publications futures · En ce qui concerne les articles, pour la pollution extérieure, la série est terminée à l’exception de l’article de Michel Aubier.
· En ce qui concerne l’environnement intérieur, il manque l’article de Jean-Claude Pairon.
Cependant, celui-ci est en cours de finition.
· Il conviendrait de proposer un éditorial de fin de série et de faire un état des lieux du groupe PAPPE dans Info Respiration.
· Les fiches dans l’asthme professionnel ont bien avancé sous l’égide de Jean-Claude Pairon.
· Deux articles sous forme de revue générale ont été proposés sur le syndrome d’hyper sensibilité chimique multiple à savoir la physiopathologie et le diagnostic (Cindy Barnig et Frédéric de Blay)et prévention (Dominique Dupas).
· En ce qui concerne la publication des recommandations de la pathologie liée à l’amiante, il semble qu’il y ait un accord pour une publication par voie électronique dans la Revue des Maladies Respiratoires de la part de Nicolas Roche. En revanche, en ce qui concerne la forme papier, la publication est en attente de financement.
· Enfin, concernant les recommandations dans la rhinite et l’asthme professionnels : après l’élaboration des textes de recommandations, critiques du comité de pilotage, le texte est à la relecture (comité de lecture composé d’allergologues, de médecins du travail, d’ORL et de pneumologue).
· Une publication proposée par Denis Charpin sur la Revue générale sur les pollinoses (cf mail en annexe 2).
6) Discussion de la proposition d’AG2R la Mondiale et asthme professionnel Dans le cadre du financement de l’ONAP II, le salaire de l’ARC Laetitia Graü qui s’occupe de l’ONAP a été financé par ISICA qui est une fondation de la compagnie d’assurance AG2R la Mondiale.
Etienne Lemarié a proposé à AG2R la Mondiale un éventuel projet de ticket pneumologique pour les artisans à savoir la réalisation d’explorations fonctionnelles respiratoires.
De façon à discuter plus en détails d’un tel projet une réunion téléphonique sera réalisée avec Etienne Lemarié, Jean-Charles Dalphin, Jasques Ameille, Denis Charpin et Frédéric de Blay.
7) Recherche En ce qui concerne la recherche deux projets ont été déposés par Jean-Claude Pairon et Christophe Paris : appel à projet plan SPLF.
La prochaine réunion aura lieu lors du CPLF le dimanche 30 janvier de 10h00 à 11h30, Salle Artois



Rapport 2006
Le groupe PAPPE est né, lors du CPLF 2005, de la fusion de trois anciens groupes de travail, en raison de la proxi¬mité de leurs thématiques et de leurs actions. Il réunit actuellement une vingtaine des membres actifs, dont plusieurs collègues belges. Initialement groupe de travail mixte SPLF et SFMT (Société française de médecine du travail), il vient de recevoir l’appui officiel de la SFAIC (Société française d’allergologie et d’immunologie clinique).
Les activités 2006 du PAPPE, résumées en quelques lignes ci-dessous, ont été fidèles à ses objectifs présentés dans le numéro 68 d’Info Respiration.
Le groupe PAPPE encadre les activités de l’ONAP (Observatoire national des asthmes professionnels), restructuré en 2005 et qui coordonne, en collaboration avec l’InVS (Institut national de veille sanitaire) le projet ONAP II (étude pilote de faisabilité du recueil exhaustif et sécurisé des cas incidents d’asthme professionnel dans six zones pilotes) lequel démarrera en 2007 pour une durée de deux années.
Un certain nombre de publications, documents et « référentiels » sont en cours d’élaboration. Une série de quatorze articles sur les maladies respiratoires professionnelles a vu publier les premières contributions en 2006 dans la Revue des Maladies Respiratoires. Quatre articles de revue générale sur les composés volatiles organiques et leurs effets respiratoires viennent d’être soumis sous le label PAPPE. Deux nouvelles séries, toujours destinées à la Revue des Maladies Respiratoires, sont en préparation : l’une sur les effets respiratoires de la pollution atmosphérique, l’autre sur les effets respiratoires de la pollution intérieure. Enfin, un atlas iconographique d’imagerie des atteintes respiratoires liées à l’amiante vient d’être achevé. Sous l’égide de la SFMT, de la SPLF et de la SIT (Société d’imagerie thoracique), ce document sera disponible sur cédérom, sur les sites Internet des sociétés concernées et, sous réserve d’un financement, pourra faire l’objet d’une publication papier dans la Revue des maladies respiratoires.
Après le séminaire de FMC sur « Le pneumologue face aux maladies respiratoires professionnelles », organisé par la SPLF en synergie avec le groupe PAPPE, qui a eu lieu à Lille, en 2005, le séminaire « Maladies respiratoires, allergies et environnement intérieur », qui s’est tenu le 1er décembre 2006, à Strasbourg, a été un succès, avec plus de 130 participants. En 2007, le séminaire SPLF-PAPPE sera consacré aux « Cancers respiratoires professionnels » le 26 octobre, à Paris.
Concernant le CPLF, les thèmes pro¬fessionnels et environnementaux ont été bien présents en 2006. Pour 2007, plusieurs ateliers et sessions scientifiques proposés par le groupe PAPPE (cf. programme du congrès) témoignent de son activité et du dynamisme de ses membres. Pour 2008, des propositions encore plus nombreuses ont été faites au conseil scientifique de la SPLF, et il est vraisemblable que la pathologie professionnelle et environnementale aura encore la place qu’elle mérite. Des sessions communes avec la SFAIC au CFA 2008 sont à l’étude.
Coordonnateur, Jean-Charles Dalphin