Responsable : Professeur Denis Charpin

Compte tenu de la proximité de leurs thématiques et de leurs actions, trois groupes de travail de la SPLF ont décidé d’unir leurs forces pour créer le PAPPE (PAthologies Pulmonaires Professionnelles et Environnementales). Animé par Jean-Claude Dalphin, cette entité mixte ¬ SPLF et Société Française de Médecine du Travail (SFMT) se veut groupe de « référents » auprès des institutions et des pouvoirs publics sur les questions de pathologies respiratoires, professionnelles et environnementales. Présentation.

Lors du dernier CPLF de Lille en 2005, un nouveau groupe de travail est né, le PAPPE : PAthologies Pulmonaires Professionnelles et Environnementales. Ce groupe est la fusion de trois anciens groupes de travail : « Maladies professionnelles », « Pathologies broncho-pulmonaires immuno-allergiques et environnementales » et « Effets de l’amiante sur l’appareil respiratoire ». Nous nous sommes aperçus que plusieurs collègues pneumologues ou médecins du travail appartenaient à ces différents groupes et que, de plus, certaines des actions portées par ces mêmes groupes étaient communes. La fusion était donc logique. En plus, comme l’union fait la force… L’autre atout du PAPPE est d’être un groupe de travail mixte, SPLF et Société Française de Médecine du Travail (SFMT). Compte tenu des relations privilégiées -qui ne se limitent pas à des liens professionnels- unissant ces deux sociétés et leurs animateurs, on ne peut qu’être optimiste quant à sa cohésion et son dynamisme.

Objectifs

Les objectifs et le fonctionnement du PAPPE répondent à la charte de fonctionnement des groupes de travail de la SPLF, notamment énoncés dans l’article trois de ses statuts. Il constituera donc une force de propositions dans le domaine de la pathologie respiratoire, professionnelle mais aussi environnementale. Propositions qui concernent des actions scientifiques, d’intérêt général ou pédagogiques. Les aspects « législatif et/ou social » des maladies ne seront pas négligés. Le PAPPE se veut également un groupe de « référents » dans ses domaines de compétences à une époque où les sociétés savantes sont de plus en plus souvent sollicitées par les pouvoirs publics ou par les institutions pour prendre des positions scientifiques ou politiques avec des délais généralement très courts.

Activités en cours

Un certain nombre d’actions sont en cours ou ont été décidées. C’est le cas, par exemple, de l’organisation annuelle d’une FMC sur « Pathologie respiratoire professionnelle et environnementale ». Cette année, elle aura lieu le 25 novembre à Lille, organisée par Jean-Pierre Grignet. L’an prochain, elle pourrait avoir lieu à Strasbourg, sur le thème « Environnement ». Par ailleurs, ce groupe va encadrer les activités de l’Observatoire National des Asthmes Professionnels (ONAP) et le suivi des sujets exposés à l’amiante conformément à la conférence de consensus de 1999. À la demande du Comité de rédaction de la Revue des Maladies Respiratoires, une série « Maladies respiratoires professionnelles » vient d’être proposée à Jean-Claude Meurice : elle regroupera 14 articles dont les titres et les auteurs ont été établis. Concernant le CPLF 2006, plusieurs propositions de cours de perfectionnement, d’ateliers pratiques et de sessions scientifiques (dont une interactive) ont été faites au conseil scientifique et il est vraisemblable que la pathologie professionnelle et environnementale sera bien présente.

Ce ne sont que quelques exemples qui, nous l’espérons, attireront le plus grand nombre pour que… vive le PAPPE…

Professeur Jean-Charles Dalphin, Besançon

Comité de Pilotage :

Jacques Ameille, Patrick Brochard, Jean-Charles Dalphin (animateur), Jean-Pierre Grignet, Jean-Pierre Lhuillier, Jean-Claude Pairon, Gabrielle Pauli, Patrice Pommier de Santi, Daniel Vervloet.