Article paru dans le numéro 124 d’ Info Respiration de décembre 2014

 Un nouveau groupe de travail de la SPLF : le GTI, groupe de travail Infirmier

La restructuration des formations des paramédicaux dans un cursus Licence Master Doctorat offre une opportunité d’ouverture sur des métiers de santé avec de nouvelles possibilités de coopérations interprofessionnelles. Transfert de tâches et de compétences, les contours des métiers et les positions des acteurs se déplacent. C’est tout naturellement dans cette mouvance actuelle que le groupe de travail Infirmier (GTI)
se met en place soutenu par la Société de pneumologie de langue française.
Les objectifs de ce groupe de travail sont multiples. Dans un premier temps, nous souhaitons créer un réseau d’infirmières référentes dans le domaine de la pneumologie, notamment, pour le sommeil, les explorations
fonctionnelles respiratoires, l’endoscopie, le cathétérisme droit et les soins spécifiques (hypertension artérielle pulmonaire, ventilation non invasive, mucoviscidose, oncologie, IDE d’annonce, coordonnatrice pour les transplantations). Améliorer la communication entre les infirmières de pneumologie sur le plan national, lister les différentes formations existantes et travailler en collaboration avec les autres groupes de travail de la SPLF
fait également partie des ambitions.
Dans un second temps, lorsque le groupe de travail sera opérationnel, l’objectif sera de mettre en place des formations avec programme DPC à module validant, participer à des projets de recherche paramédicale. Le
groupe de travail Infirmier pourra promouvoir la place essentielle de la coordination dans le parcours de soins comme en oncologie, par exemple. Les infirmières, de par leur exercice, ont un rôle fondamental dans les soins
de support, démarche de qualité de vie dans laquelle la recherche est à mettre en place. Il est important, à notre sens, de créer une dynamique favorable à l’expression des infirmières, maillon clé dans la prise en charge des patients. Il sera souhaitable de développer les collaborations avec les kinésithérapeutes et les équipes médicales
pour renforcer les projets de service. Une équipe pluridisciplinaire au service des patients, c’est être acteur dans son activité professionnelle ce qui est motivant et permet de faire évoluer les bonnes pratiques.

Guylaine Deprugney, Infirmière, coordonnatrice du groupe de travail infirmier, représentante des infirmières au conseil scientifique de la SPLF @ : stephguylaine@free.fr
Gilles Nallet,   Coordonnateur du réseau régional de cancérologie de Franche Comté
François Chabot, Chef de service du département de pneumologie, CHU de Nancy