Hippocratisme digital dans la PID fibrosante : un signe à prendre avec des pincettes

 

La constatation possible d’un hippocratisme digital (HD) au cours de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) et d’autres pathologies pulmonaires fibrosantes est pour les cliniciens une notion bien connue. Néanmoins, on ne dispose pas de « Gold standard » pour évaluer la présence d’HD.

Dans la pratique, les cliniciens font le diagnostic d’HD à l’inspection des mains du patient, mais on sait peu de choses sur la fiabilité de ce type de diagnostic. Une équipe hollandaise a voulu tester la concordance interobservateur du diagnostic clinique d’HD au cours de diverses formes de pneumopathies interstitielles diffuses (PID) fibrosantes en envoyant à un panel international de 61 soignants (53 % de médecins pneumologues ; 34 % d’internes en pneumologie ; 13 % d’infirmières spécialisées dans la prise en charge de patients avec PID) des photographies des mains de 87 patients atteints de PID fibrosante (PFI dans 42 % des cas). Il était demandé aux soignants de se prononcer sur l’existence ou non d’un HD et de déterminer un score de certitude (de 0 à 100 %) quant au diagnostic d’HD. Le diagnostic d’HD était retenu en moyenne pour 38 % des sondés (de 7 à 79 %) et le degré de confiance dans le diagnostic était de 78 % (de 55 à 100 %). Un agrément de 100 % et de plus de 95 % entre les observateurs n’était observé que dans 7 % et 25 % des cas, respectivement. L’agrément interobservateur était faible avec un coefficient K alpha à 0,26, sans différence selon la catégorie d’observateurs. Dans les cas avec un agrément interobservateur élevé (> 95 %), les observateurs étaient sûrs de leur jugement à 86 % alors que ce taux était à 75 % (p < 0,001) quand l’agrément interobservateur était inférieur à 95 %.

Le principal message de ce travail est que l’agrément interobservateur pour le diagnostic d’HD au cours de la PID fibrosante est médiocre, ce qui implique qu’il faut accepter ce diagnostic avec nuance.


Hervé Mal, service de pneumologie et transplantation pulmonaire, hôpital Bichat, Paris

À partir de la communication de C Moor, M Veltkamp,. van Manen, JR Miedema, JC Grutters, M Wijsenbeek dans la session A23, ILD : diagnosis. Am J Respir Crit Care Med 2018, 197 : A1113.


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2018