La mesure du transfert du CO : un index du pronostic pas toujours réalisable…

ers2013

La capacité vitale forcée et la mesure du transfert du CO (DLCO) sont des indicateurs de la sévérité et de la progression de la fibrose pulmonaire et pourraient être prédictifs de la mortalité de la fibrose pulmonaire idiopathique. Cependant, la mesure de la DLCO n’est pas toujours réalisable…

Cette étude rétrospective a comparé les données démographiques et fonctionnelles respiratoires des patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique ayant été capables de réaliser correctement une DLCO et ceux qui n’ont pas pu la faire. Il apparaît que l’âge avancé et la faible capacité inspiratoire sont les principaux facteurs de l’échec de mesure de la DLCO.

 


François LEBARGY, Service de Pneumologie, CHU de Reims
Conflits d’intérêts en rapport avec la brève : Etude PASSPORT (Intermune), Etude BIBF (Boehringer Ingheleim), modérateur à la journée nationale de la fibrose pulmonaire (Intermune).


Présentation : M. BRYCE et al. Determining why patients with idiopathic pulmonary fibrosis (IPF) have difficulty performing gas transfer (Session 112, Abstract 1291).

<<< Retour au sommaire


© iSPLF septembre 2013 – En direct de l’ERS 2013