La nouvelle définition « de Berlin » du syndrome de détresse respiratoire aiguë est-elle utile ?

La nouvelle définition de « Berlin » du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), proposée par un panel de seize experts internationaux, a été promulguée lors de l’ATS 2012 et publiée parallèlement dans le JAMA du mois de mai de la même année. Rappelons que cette définition distingue maintenant, selon le rapport PaO2/FiO2 mesuré en présence d’une pression expiratoire positive externe (PEPe) d’au moins 5 cmH2O, trois niveaux de gravité su SDRA en minime (200 < PaO2/FiO2 ≤ 300 mmHg), modéré (100 < PaO2/FiO2 ≤ 200 mmHg) et sévère (PaO2/FiO2 ≤ 100 mmHg). Il était donc pertinent de valider cette définition en analysant le devenir des patients (durée de séjour et mortalité notamment) selon leur catégorie d’appartenance d’après cette nouvelle définition.

Ce travail a été réalisé à partir de l’analyse rétrospective et monocentrique d’une cohorte de 453 patients hospitalisés de janvier 2004 à juillet 2012 et présentant des critères d’agression pulmonaire aiguë (ALI : acute lung injury) ou de SDRA selon l’ancienne définition de la Conférence de consensus américano-européenne de 1994. Le SDRA était ainsi classé comme étant minime chez 29 patients (6 %), modéré pour 105 (24 %) et sévère pour 317 (70 %). Les patients les plus sévères présentaient une durée de séjour (p < 0,001) et une mortalité (p < 0,05) tant en réanimation qu’en intrahospitalière (p < 0,001) significativement plus importantes que pour les deux autres catégories. La survie médiane à J90 était respectivement de 64, 20 et 11 jours pour les trois catégories de SDRA de gravité croissante (p = 0,22).

La nouvelle définition de Berlin permet donc de classer le SDRA de façon satisfaisante en termes de devenir des patients et notamment de mortalité. Elle nécessitera cependant d’être validée de façon prospective sur de plus larges populations de patients, par d’autres équipes, et d’être parallèlement comparée à l’ancienne définition pour confirmer la pertinence de sa valeur pronostique.

 

 

 


Christophe Girault, d’après la communication d’A. Ahmed, R. Kashyap, S. Senkal, O. Gajic, G. Li. The outcome of patients with acute respiratory distress syndrome. Validation of the Berlin definition. Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013 : A2213.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013