L’asthme : une maladie Th17 ?

ers2010-2

On connaît l’implication des cytokines Th2 dans l’asthme. Si le rôle des cytokines de type 1 est discuté, celui des cytokines de la famille de l’IL-17 semble se confirmer.

L’IL-17A et E sont en effet surexprimées dans les biopsies bronchiques de patients asthmatiques et ce d’autant plus que la maladie est sévère. L’origine de l’IL-17 est multiple, lymphocytaire bien sûr, mais aussi épithéliale et musculaire lisse. De plus, l’IL-17 pourrait majorer la résistance de l’asthme au traitement en augmentant la forme bêta des récepteurs aux glucocorticoïdes.

Enfin, l’IL-17 agit sur la migration des cellules musculaires lisses in vitro et pourrait être impliquée dans le phénomène capital de remodelage bronchique. Cette cytokine, également retrouvée dans la BPCO, pourrait représenter donc une cible thérapeutique attractive.


Rédaction : Marie Langelot, Institut du thorax, UMR 915, service de pneumologie, Nantes. ERS 2010 — Session 37 : Interleukin-17 cytokines and Th17 cells in human lung disease. Communication 147 de Q. Hamid, Montréal, Canada : Asthma.
L’auteur déclare ne pas avoir de conflit d’intérêt relatif à l’exposé présenté, septembre 2010.

Source : European Respiratory Society, Congrès annuel, Barcelone, Espagne 18-22 septembre 2010. Le contenu de ces comptes rendus a été réalisé sous la seule responsabilité de leurs auteurs garants de l’objectivité des données et de leur présentation.

<<< Retour au sommaire des Points forts de l’ERS