Le SAOS : un facteur de risque cardiovasculaire et métabolique au cours de la grossesse aussi

tete-ATS2015-2

 

Le risque de complications cardiovasculaires et métaboliques au cours de la grossesse en rapport avec le développement de troubles respiratoires au cours du sommeil a été évoqué de longue date. Cependant, ce concept ne reposait que sur des données parcellaires, rétrospectives ou obtenues à partir de faibles échantillons de population.

Facco a rapporté les résultats de la première étude prospective de telle ampleur, reposant sur une population de plus de 3 000 femmes suivies au cours de leur grossesse, et ayant bénéficié d’un bilan, précoce entre 6 et 15 semaines, puis au cours du dernier trimestre. Ce bilan comprenait en particulier un enregistrement polygraphique associé à une évaluation tensionnelle et métabolique.

Alors que la prévalence des troubles respiratoires au cours du sommeil (IAH > 5) était de 3,3 % lors du premier bilan, elle atteignait 8,1 % au cours du dernier trimestre. Parallèlement, une hypertension et une prééclampsie étaient diagnostiquées respectivement dans 12,4 % et 5,5 % de la population, et le taux de diabète gestationnel était de 3,9 %, avec une incidence significativement plus importante pour ces complications chez les patientes chez qui un SAOS était diagnostiqué. Après ajustement vis-à-vis de nombreuses variables confondantes, la présence d’un SAOS apparaissait comme un facteur de risque significatif vis-à-vis du développement de l’hypertension gravidique lors du bilan de fin de grossesse, et vis-à-vis du diabète gestationnel quel que soit le moment de l’évaluation, avec une sévérité directement corrélée à l’importance de l’IAH.

Ces éléments soulignent l’importance de ces complications associées au SAOS au cours de la grossesse, en insistant sur la relation entre la gravité de ces complications en fonction de la sévérité des troubles respiratoires au cours du sommeil sous-jacent.


Jean-Claude MEURICE

D’après la communication de F. Facco : Links between sleep-disordered breathing, other sleep disturbances and adverse pregnancy outcome lors du Symposium D9.

 


Retour au sommaire

 

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2015