Lettres de liaison obligatoires à compter du 1er janvier 2017

Pour éviter les ruptures dans le parcours de soins entre la ville et l’hôpital il faudra lors d’hospitalisation rédiger et envoyer un courrier de liaison. Cela de façon obligatoire à compter du 1er janvier 2017. Le décret publié au Journal Officiel précise le contenu attendu d’une lettre de liaison à l’entrée et à la sortie d’un établissement, ainsi que les modalités de transmission et de remise de la lettre au patient. À son arrivée dans l’établissement, le patient doit avoir en sa possession une lettre du médecin adresseur, contenant les motifs de la demande d’hospitalisation, les traitements en cours et les allergies connus. Ce document doit aussi être versé dans le dossier médical partagé du patient (si ce dernier existe). À son départ, le patient repart avec une autre lettre en poche, rédigée par le praticien hospitalier à l’attention du médecin traitant et, le cas échéant, au praticien à l’origine de son hospitalisation. La lettre de sortie contient une synthèse du séjour précisant, si besoin, « les événements indésirables survenus pendant l’hospitalisation, l’identification de micro-organismes multirésistants ou émergents, l’administration de produits sanguins ou dérivés du sang et la pose d’un dispositif médical implantable », précise le décret. Le traitement est également détaillé (ordonnance de sortie, posologie et durée des traitements durant le séjour avec l’éventuel motif d’arrêt ou de remplacement). Le médecin hospitalier peut indiquer être dans l’attente de résultats d’examens et peut recommander les suites à donner à l’hospitalisation (actes à programmer, surveillances particulières).

>>> Lire le décret pdf-icon-fond-gris