L’hospitalisation à domicile : une alternative à l’hospitalisation conventionnelle pour les exacerbations de BPCO ?

L’hospitalisation à domicile (HAD) peut être proposée d’emblée après une évaluation du patient aux urgences ou en soins primaires, ou en relais d’une hospitalisation conventionnelle pour en réduire la durée. Une méta-analyse parue dans la base Cochrane compare hospitalisation conventionnelle et HAD dans la prise en charge des exacerbations de BPCO. Huit essais incluant 870 patients sont sélectionnés. La prise en charge en HAD est associée à une réduction significative du risque de réhospitalisation (RR : 0,76) et une tendance à la diminution de la mortalité (RR : 0,65, non statistiquement significatif) par rapport à l’hospitalisation conventionnelle. L’impact sur les autres critères (VEMS, qualité de vie, coût) ne peut être comparé faute de données suffisantes. Les limites de cette modalité de prise en charge sont les signes de gravité clinique imposant une hospitalisation conventionnelle (troubles de la conscience, acidose, comorbidités instables ou à risque de décompensation), un contexte social incompatible ou une distance domicile-hôpital trop importante.

 

 

 


Anne Guillaumot d’après la communication de J.-A. Wedzicha (Londres, Grande-Bretagne)
Session A82 Preventing COPD exacerbations and rehospitalizations

 

 

 

    


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2014