Préparation des malades atteints de BPCO à l’éventualité d’une hospitalisation en réanimation : le verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ?

Chez les malades atteints de BPCO, la mortalité d’origine respiratoire augmente à mesure que la sévérité de l’obstruction bronchique s’accentue et que les hospitalisations pour exacerbations se répètent. Une part non négligeable de cette mortalité survient en réanimation, où les discussions de limitations de soins sont fréquentes dans cette population volontiers âgée, porteuse de comorbidités et isolée.

Dans ce contexte, il paraît souhaitable que, en cas de BPCO sévère, l’éventualité d’une hospitalisation en réanimation soit abordée en amont avec le patient, en discutant avec lui et son entourage des options thérapeutiques qui devront peut-être être envisagées. Ces discussions sont du rôle du pneumologue.

L’étude FAMIREA X, réalisée en France, a donné lieu à une étude ancillaire sur ce sujet : 126 patients atteints de BPCO hospitalisés en réanimation et 102 proches ont renseigné à la sortie de réanimation un questionnaire portant notamment sur leur niveau d’information préalable vis-à-vis de l’éventualité d’un recours à la réanimation en cas d’insuffisance respiratoire aiguë. En parallèle, 173 pneumologues et 135 réanimateurs ont répondu à une enquête postale abordant en particulier leur perception des facteurs modulant les décisions de limitations de soins.

La première partie du travail montre que la moitié des patients hospitalisés en réanimation n’avaient jamais discuté auparavant cette éventualité avec leur pneumologue. Les pneumologues doivent donc mieux assumer leur rôle dans ce domaine.

La seconde partie montre des différences entre pneumologues et réanimateurs quant aux déterminants des décisions de limitation de soins. Une harmonisation est donc souhaitable sur ce plan.

 


Nicolas Roche, d’après la communication de M. Schmidt et al. ; Am J Respir Crit Care Med 187 [Publication page : A4449] How are patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) prepared to the eventuality of an intensive care unit (ICU) admission ? ; 2013. Session C54 : « Patients, ethics and end of life care. »

 

 


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013