Statines : le médicament miracle pour prévenir (aussi) le cancer pulmonaire ?

Le cancer pulmonaire résulte classiquement des effets combinés du tabagisme et d’une prédisposition génétique favorable au développement de ce cancer. La BPCO est un terrain privilégié pour le cancer pulmonaire et tout comme lui, est caractérisée par une inflammation systémique secondaire au tabac et à une réponse innée aux composés tabagiques sur un terrain génétique favorisant. Par leur action inhibitrice de cette inflammation systémique, les statines pourraient réduire le risque d’apparition de complications cardiovasculaires, mais aussi du développement d’une BPCO et de cancers. 

L’équipe du Pr Young s’est intéressée à l’étude de la cohorte nationale danoise1 incluant les patients s’étant vu diagnostiquer un cancer entre 1995 et 2007 (avec un suivi jusqu’à fin 2009) dont, parmi les sujets d’âge supérieur ou égal à 40 ans, 18 721 patients avaient pris des statines régulièrement avant le diagnostic de cancer et 277 204 n’en avaient jamais pris. Il était observé une diminution de la mortalité par cancer chez les patients précédemment sous statines quelle que soit la dose : HR = 0,83 (95 % IC : 0,81 – 0,86) pour la dose la plus faible. Cela était vrai pour les treize cancers différents considérés d’après Nielsen, et al. [1. Nielsen SF, Nordestgaard BG, Bojesen SE. Statin use and reduced cancer-related mortality. N Engl J Med 2012 ; 367(19) : 1792-802.]

Mais après réexamen des données brutes par Young, et al. la diminution de la mortalité de 17 % par cancer rattachée à la prise des statines était uniquement liée, hormis les leucémies, aux cancers associés au tabagisme (poumon, ORL, œsophage, vessie) ou à l’obésité (colon, prostate, sein). Parmi ceux-ci, le cancer pulmonaire représentait à lui seul 43 % des vies sauvées d’une mort par cancer.

En conclusion, les statines pourraient inhiber la carcinogénèse pulmonaire par leur action inhibitrice sur l’inflammation systémique et le remodelage épithélial bronchique comme suggéré dans la BPCO.

 

 

 


Arnaud Scherpereel d’après la communication du Pr Robert Young (Auckland, Nouvelle-Zélande) et al. Publication A4435 Statin use and reduced Lung Cancer-related mortality : review of a national cohort study Thematic Poster C40 Piercing the dark : illuminating the clinical and biological characteristics of Lung Cancer

 

 


Retour au sommaire

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2014