Suspicion de pleurésie tumorale ? Une idée lumineuse !

tete-ATS2015-2

La sensibilité et la valeur prédictive négative (VPN) d’une exploration pleurale sont essentielles en cas de suspicion d’épanchement pleural néoplasique (EPN). La thoracoscopie médicale est une procédure bien tolérée et efficace mais qui peut ne pas retrouver de lésion macroscopique. 1

Ce travail évalue l’ajout de l’autofluorescence lors d’une thoracoscopie médicale pour le diagnostic d’EPN.

Dans cette étude étaient inclus les patients avec une pleurésie exsudative d’origine indéterminée. Pour cette analyse les patients avec une pleurésie d’origine non tumorale prouvée ont été exclus. Vingt-huit patients présentaient un EPN dont vingt-trois cancers bronchiques, trois mésothéliomes, un lymphome d’Hodgkin et un cancer du sein. La procédure était réalisée sous anesthésie locale, Il n’y a pas eu de complication sévère.

En lumière blanche seule, la sensibilité pour le diagnostic d’EPN était 89,3 % (84,2 %, 93 %) et la VPN 77 % (67,3 %, 84,6 %). L’ajout de l’autofluorescence portait la sensibilité à 100 % (97,8 %, 100 %) et la VPN à 100 % (94 %, 100 %). La spécificité était comparable dans les deux cas de 52 % et 53 % respectivement.

On connaissait l’intérêt de l’autofluorescence dans la vidéothoracoscopie, 2

il semble, sous réserve d’une confirmation sur un plus vaste effectif, que son ajout puisse aussi être utile dans la thoracoscopie médicale pour en améliorer la sensibilité.


Boris DUCHEMANN

D’après la communication de F. Wang (Pekin) ; Poster [P843], de la session B41 : Don’t let me down : advances in thoracic surgery.


Retour au sommaire

 

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2015

 

  1. Blanc F-X, Atassi K, Bignon J, Housset B. Diagnostic value of medical thoracoscopy in pleural disease*: A 6-year retrospective study. Chest 2002 May 1 ; 121(5) : 1677-83.
  2. Chrysanthidis MG, Janssen JP. Autofluorescence videothoracoscopy in exudative pleural effusions : preliminary results. Eur Respir J 2005 Dec ; 26(6) : 989-92.