Budésonide et autres corticoïdes inhalés : troubles oculaires

Début 2017, l’Agence européenne du médicament a analysé 126  observations de vision trouble imputées à un corticoïde, le budésonide sous forme inhalée ou intranasale.1 Ces effets indésirables surviennent du fait de l’absorption systémique du corticoïde administré par voie locale et sont susceptibles de surve nir avec toutes les voies d’administration comme l’a déjà signalé la revue Prescrire. 2 Parmi les effets indésirables connus des corticoïdes par voie générale, on  recense des augme ntations de la pression intraoculaire et des glaucomes à angle ouvert, des infections oculaires, des cataractes, des décollements de rétinenotamment par choriorétinopathie séreuse centrale, c’est-à-dire paraccumulation de liquide séreux sous la rétine, à l’origine de décollements de rétine et de lésions de la rétine.3 De façon concrète, quand unpatient traité par un corticoïde par voie inhalée ou nasale signale destroubles visuels, il paraît logique d’envisager que la corticothérapie puisse être à l’origine des troubles.4


IR

InfoRespiration N°143- Février 2018