Un peu d’inspiration prévient la pneumonie post-opératoire

ers2013

Karin Valkenet est kinésithérapeute et chercheur à l’université d’Utrecht. Elle intervenait ce jour lors d’une session consacrée aux complications post opératoires pulmonaires de la chirurgie (et pas uniquement thoracique). Son allocution était plus particulièrement dédiée à la prévention de ces complications.

En introduction, l’oratrice a rappelé que les études sur la spiromètrie incitative (ces appareils à billes que nous connaissons tous) étaient toutes négatives dans la prévention des complications pulmonaires post opératoires.

La mobilisation précoce des patients (83 % du temps passé à l’hôpital après une chirurgie l’était dans la position allongée dans une étude observationnelle) est réalisable de façon sûre et diminue les besoins en O2 des patients. Les techniques d’évacuation des expectorations sont bénéfiques et l’éducation préopératoire a un impact positif.

Enfin, une étude randomisée effectuée par l’équipe d’Utrecht en préopératoire d’une chirurgie de pontage coronarien a prouvé l’efficacité d’un entrainement des muscles inspiratoires réalisé à domicile dans la prévention de la survenue de pneumonie postopératoire chez les patients les plus à risque (score inspiré des définitions de la société des chirurgiens thoraciques).

Un essai contrôlé randomisé multicentrique de cet entrainement des muscles inspiratoires débute cette semaine dans la chirurgie de résection de l’œsophage.


Thierry Saelens, service de pneumologie, centre hospitalier d’Arras
Liens d’intérêts en rapport avec la brève : Aucun


Présentation :K. Valkenet Preventing postoperative pulmonary complications : call your physiotherapist ? (Session 352, 3469)

<<< Retour au sommaire


© iSPLF septembre 2013 – En direct de l’ERS 2013