Un score simple combinant CRP et albumine est prédictif de mortalité dans les pneumonies aiguës communautaires

tete-ATS2015-2

Depuis 2003, le Glasgow Prognostic Score, combinant simplement le dosage sanguin de la C-reactive protein (CRP) et de l’albumine, est connu comme étant un facteur pronostique de survie dans le cancer bronchique non à petites cellules inopérable. 1

Des auteurs japonais ont eu l’idée de tester ce score dans les pneumonies communautaires et les pneumonies liées aux soins.

 

 

Dans cette analyse observationnelle conduite sur une cohorte prospective entre avril 2007 et mars 2013, 1917 patients ont été inclus. Les patients ayant une CRP > 20 mg/dL et une albuminémie < 35 g/L se voyaient attribuer 2 points. Ceux n’ayant que l’un des deux marqueurs élevés recevaient 1 point et ceux ayant les deux marqueurs normaux 0 point. En analyse multivariée, ce score s’est avéré significativement prédictif de mortalité à 30 jours dans la pneumonie aiguë communautaire : par rapport aux patients ayant un score à 0, ceux ayant un score à 1 avaient un risque de mortalité à 3,64 (IC95 % : 1,60-8,27 ; p = 0,002) et ceux avec un score à 2 un risque à 5,53 (IC95 % : 2,32-13,20 ; p < 0,001). Ces résultats n’ont pas été retrouvés dans les pneumonies liées aux soins. Le fait que ce Glasgow Prognostic Score, simplissime à calculer, soit un témoin de la réponse inflammatoire systémique contribue évidemment à expliquer ces résultats. Dans les pneumonies aiguës communautaires, le fait d’avoir à la fois une hypoalbuminémie et une CRP élevée constitue donc un facteur de risque indépendant de mortalité à 30 jours.

 


François-Xavier BLANC

D’après la communication de S. Ikeo et al. An Inflammation-Based Prognostic Score, the Glasgow Prognostic Score (GPS), has Prognostic Significance in Patients with Pneumonia. Am J Respir Crit Care Med 191 ; 2015 : A1757. Session A47.


Retour au sommaire

 

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2015

 

  1. Forrest LM, et al. British Journal of Cancer 2003 ; 89 : 1028-30.