logo_podcastAbonnez-vous aux podcasts du 20eCPLF

Fil rouge

Pathologies interstitielles

A01  – Pathologies interstitielles : de l’EFR à la réhabilitation
en collaboration avec le groupe Alvéole

Cette session essentielle pour le pneumologue fera la synthèse de l’état des connaissances sur l’exploration fonctionnelle respiratoire au repos et à l’exercice et sur la réhabilitation respiratoire au cours des pneumopathies interstitielles diffuses.

Président PIPERNO Daniel, Lyon
Président WALLAERT Benoît, Lille

A02 – Fibrose pulmonaire : to be or not to be idiopathic !
en collaboration avec le groupe PAPPEI

Que conclure quand un patient porteur d’une pneumopathie interstitielle a possédé il y a 20 ans des oiseaux, a eu transitoirement une exposition professionnelle compatible et prend actuellement des statines ou de l’amiodarone…. ?

Président GONDOUIN Anne, Besancon
Président ISRAEL BIET Dominique, Paris

A08 – Imagerie des pneumopathies interstitielles diffuses
Session commune avec la Société d’Imagerie Thoracique

Dans la culture japonaise, le Koan est une phrase paradoxale dont l’objectif est de nous contraindre à une gymnastique nouvelle et à une perception différente de la réalité. Un exemple : « l’homme regarde le miroir, le miroir regarde l’homme » illustre admirablement cette cession. C’est au travers de ce miroir qu’est l’imagerie et qu’il analyse que le praticien va tenter d’identifier et de caractériser les pathologies interstitielles. Comme pour les Koan, cela demande une gymnastique particulière que les orateurs vont nous dévoiler au fil des présentations.

Président BERGOT Emmanuel, Caen
Président BEIGELMAN-AUBRY Catherine, Lausanne

Savoir analyser les différents compartiments
REMY-JARDIN Martine, Lille
Quels aspects pour quelles étiologies ?
BRILLET Pierre-Yves, Bobigny
Imagerie chez le sujet jeune : quelles caractéristiques ?
BERTELOOT Laureline, Paris

A09 – Les pneumopathies interstitielles au féminin

Les femmes se distinguent-elles toujours des hommes ? Par l’âge, l’étiologie, l’impact des variations hormonales et des expositions environnementales, le terrain d’auto-immunité, le traitement ? Que se passe-t-il pendant la grossesse ?

Président FISSAH Aziza, Alger
Président HERVÉ-CARREGA Aurélie, Montfermeil


A15 – Regards croisés sur les pneumopathies interstitielles diffuses de l’enfant à l’adulte

Les anomalies génétiques du métabolisme du surfactant sont un parfait exemple d’interaction prolifique entre la pneumologie «d’adulte »et la pneumologie « pédiatrique ». Les progrès de la génétique ont permis d’identifier et de caractériser beaucoup de ces maladies d’abord chez l’enfant puis aujourd’hui chez l’adulte. Avec ce regard croisé, l’auditeur va découvrir l’indispensable nécessité de mieux comprendre la relation entre le poumon en développement de l’enfant et le poumon vieillissant de l’adulte.

Président DUBUS Jean Christophe, Marseille
Président HAMZAOUI Agnès, Ariana

A16 – Traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique

Le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique a beaucoup évolué au cours des dernières années et fait l’objet de recommandations nationales et internationales. Cette session abordera les médicaments, mais également la prise en charge symptomatique et non médicamenteuse.

Président L’HUILLIER Jean-Pierre, La Varenne Saint Hilaire
Président DELAVAL Philippe, Rennes

A22 – Maladies kystiques multiples pulmonaires

Les maladies kystiques pulmonaires ont vu leur diagnostic et leur prise en charge significativement évoluer ces dernières années. L’organisation de l’expertise pneumologique, la mise en place de centres de référence développant une approche pluridisciplinaire, la constitution d’associations de patients ont été autant d’avancées dans le domaine. Cette session fait le point sur les maladies kystiques les plus fréquentes, tout comme sur les diagnostics plus rares à ne pas méconnaître.

Président CRESTANI Bruno, Paris
Président LEROYER Christophe, Brest

  • Lymphangioléiomyomatose
    LAZOR Romain, Lausanne
  • Histiocytose pulmonaire Langerhansienne (pas de vidéo)
    TAZI Abdellatif, Paris
  • Les maladies kystiques multiples pulmonaires plus rares (pas de vidéo )
    CORDIER Jean-François, Lyon

A23 – Formes aiguës des pneumopathies infiltrantes non infectieuses
Session commune SPLF-SRLF

Les pneumopathies aiguës sont le plus souvent d’origine infectieuse. Selon le contexte (terrain, toxiques, éléments en faveur d’une maladie systémique et biologie), il faut rechercher d’autres étiologies. Le scanner thoracique a transformé l’approche diagnostique. L’analyse du liquide du LBA guide le diagnostic. Le diagnostic et son obtention précoce conditionnent le pronostic.

Président FRAT Jean Pierre, Poitiers
Président MAITRE Bernard, Creteil

A24 – Formes particulières des pneumopathies infiltrantes

Certaines formes de pneumopathies infiltrantes ont des présentations parfois caractéristiques qu’il faut absolument connaître afin d’en optimiser la prise en charge spécifique et la surveillance.

Président HIRSCHI-SANTELMO Sandrine, Strasbourg
Président BONIFACE Stéphanie, Marseille

A25 – Endoscopies bronchiques et biopsies des pneumopathies interstitielles diffuses
en collaboration avec le GELF

La place des prélèvements endobronchiques ou chirurgicaux dans l’exploration des pneumopathies interstitielles diffuses reste débattue. Cette session fera le point sur les niveaux de preuve de ces prélèvements chez l’adulte et l’enfant.

Président JOUNIEAUX Vincent, Amiens
Président VERGNON Jean-Michel, Saint Etienne

A30 – Diagnostic des pneumopathies interstitielles diffuses

La classification des pneumopathies interstitielles diffuses récemment révisée comporte des entités rares (fibroélastose), des formes inclassables, auxquelles s’ajoutent maintenant des formes génétiques et familiales. Le scanner thoracique joue un rôle essentiel dans le diagnostic de ces entités.

Président JOUNEAU Stéphane, Rennes
Président MARQUETTE Charles-Hugo, Nice

A31– Fibrose pulmonaire : des comorbidités aux complications

Traiter une fibrose pulmonaire ne suffit pas. Il est indispensable en 2016 de prendre en considération les pathologies associées y compris l’hypertension pulmonaire et les exacerbations afin d’améliorer le pronostic et la qualité de vie de nos patients.

Président GODBERT Benoît, Metz
Président COTTIN Vincent, Lyon

A36 – Pneumopathies interstitielles diffuses et connectivites

Les atteintes pulmonaires au cours des connectivites sont fréquentes, graves et parfois inaugurales. Il est donc important d’en faire le diagnostic afin de mettre en place le traitement adapté, en particulier dans les formes aiguës. A l’inverse, les progrès réalisés dans les tests immunologiques font qu’il est fréquent d’identifier la présence d’un auto-anticorps ou de se trouver dans l’ambiance d’une connectivite sans maladie caractérisée à l’occasion du bilan d’une pneumopathie interstitielle diffuse. Dans cette optique, le concept d’Interstitial Pneumonia with Autoimmune Features (IPAF) a été récemment défini dans le cadre d’un groupe de travail ERS/ATS. Pour finir, l’arsenal thérapeutique des connectivites à côté de la corticothérapie s’est enrichi d’un grand nombre de molécules immunomodulatrices.

Président PREVOT Grégoire, Toulouse
Président DOMOUA Serge, Abidjan

A37 – Session sarcoïdose
en collaboration avec le groupe Sarcoïdose

La sarcoïdose, une pathologie simple à diagnostiquer et à traiter ? Pas si simple dans certains cas ! Cette session fera le point sur les formes graves pulmonaires et vasculaires importantes à connaître, ainsi que sur les avancées thérapeutiques récentes.

Président KOFFI Ngoran Bernard, Abidjan
Président VALEYRE Dominique, Bobigny

A42 – Pneumopathies interstitielles diffuses : mécanismes
en collaboration avec le groupe J2R

De grandes avancées ont été faites dans le domaine des pathologies interstitielles et leur physiopathologie. Alors que des thérapeutiques émergent, cette session veut faire le point sur trois pistes physio pathologiques qui sont d’éventuelles pistes thérapeutiques dans le futur. P. Bonniaud nous parlera de protéines chaperonnes, les protéines de choc thermique qui sont importantes dans la prolifération cellulaire. K. Borensztajn parlera du rôle de l’activation de la coagulation dans les fibroses expérimentales. Enfin, le rôle de l’hypoxie dans l’aggravation de la fibrose sera abordé par C. Planes.

Président CRESTANI Bruno, Paris
Président EPAUD Ralph, Creteil

A45 – Pneumopathies interstitielles diffuses et cancer
en collaboration avec le groupe GOLF

Pneumopathie interstitielle ou cancer ? Ces deux entités partagent parfois des caractéristiques cliniques et radiologiques communes qui rendent leur distinction difficile, d’autant plus que l’un peut favoriser la survenue de l’autre, et réciproquement.

Président WESTEEL Virginie, Besancon
Président GOUPIL François, Le Mans

Fil orange

Techniques Innovation en pratique pneumologique

A03 – Nouvelles stratégies de recherche en oncologie thoracique

en collaboration avec le groupe GOLF

A côté des biomarqueurs qu’il est recommandé de rechercher – mutations d’EGFR et réarrangements de ALK- l’amélioration des techniques moléculaires nous amène à découvrir de plus en plus de nouvelles anomalies pour lesquelles existent des traitements. Il est fondamental de savoir quand et comment rechercher ces anomalies pour conduire les malades vers les essais thérapeutiques bioguidés adaptés. Plus récemment, nous avons bénéficié d’une révolution thérapeutique avec l’avènement de l’immunothérapie… Mais comme dans toute révolution, il faut savoir reconnaître les vrais héros des opportunistes et faire le tri entre les vrais progrès et les illusions…

Président SCHERPEREEL Arnaud, Lille
Président KHAYAT Georges, Beyrouth

A04 – Nouvelles stratégies de prise en charge de l’HTAP

en collaboration avec le groupe Maladies vasculaires pulmonaires

2015 est l’année des nouvelles recommandations européennes sur l’HTAP. Une large place y est réservée aux innovations thérapeutiques. Cette session abordera la place de la réhabilitation à l’exercice dans l’HTAP, l’intérêt des thérapeutiques agressives comme les multithérapies initiales et l’espoir des thérapeutiques innovantes ciblant des voies de signalisation différentes.

Président CHABOT François, Vandoeuvre Les Nancy
Président BERVAR Jean-François, Lille

A10 – Innovations thérapeutiques dans la BPCO

en collaboration avec le groupe BPCO

Les innovations thérapeutiques dans cette affection ont été nombreuses ces dernières années mais des progrès restent encore à faire. Dans cette session seront abordés les éventuels marqueurs permettant de cibler tel ou tel médicament. Puis les nouvelles approches thérapeutiques (médicaments prochainement disponibles ou à l’étude et autres prises en charge) seront listées et discutées. Enfin, sera présenté un nouveau concept d’intégration de la BPCO dans un programme global de prise en charge.

Président CHAVAILLON Jean-Michel, Antibes
Président ANDRIANAIVO Ralison, Antananarivo

A11 – Innovations en pathologie infectieuse

en collaboration avec le groupe GREPI

Les pathologies infectieuses respiratoires ne sont pas en reste en terme d’innovations thérapeutiques : nouvelles modalités de l’oxygénothérapie, notamment l’oxygénothérapie à haut débit, antibiothérapie inhalée dans les suppurations bronchiques et retour des phages dans la prise en charge des infections respiratoires.

Président RACIL Hajer, Tunis
Président KNOOP Christiane, Bruxelles

A17 – Traitements endoscopiques novateurs

en collaboration avec le groupe GELF

La bronchoscopie ne se limite plus au seul champ du diagnostic ! Pour vous en convaincre, cette session présentera les dernières avancées de la bronchoscopie interventionnelle dans l’emphysème, la BPCO et le cancer bronchique.

Président FOURNIER Clément, Lille
Président NINANE Vincent, Bruxelles

A18 – Innovations thérapeutiques dans la dyspnée réfractaire

en collaboration avec le groupe Dyspnée

La session propose une nouvelle approche de la dyspnée, que ce soit pour son évaluation (composante affective vs composante sensorielle) ou son traitement, notamment dans sa forme réfractaire chronique (présente au repos ou pour un effort minime malgré un traitement étiologique optimal).

Président CHENIVESSE Cécile, Paris
Président DIDIER Alain, Toulouse

A26 – Innovations diagnostiques et thérapeutiques dans le SAHOS

en collaboration avec le groupe Sommeil

Les troubles respiratoires du sommeil représentent désormais une préoccupation majeure du pneumologue.Tant au niveau diagnostique que thérapeutique, ce monde est en mouvement et certaines innovations qui seront présentées dans cette session pourraient remettre en cause plusieurs paradigmes.

Président MARTIN Francis, Compiegne
Président MESLIER Nicole, Angers

A27 – Innovations thérapeutiques dans l’asthme

en collaboration avec les groupes G2A / J2R

La guerre des mab’s ne devrait pas tarder à faire rage avec l’arrivée, 10 ans après l’Omalizumab®, des premiers anticorps monoclonaux anti IL5 probablement suivi des anti-IL 13 et autres anticytokines. La thermoplastie bronchique dont les indications commencent à se préciser, permet d’espérer traiter des asthmes sévères n’ayant pas forcément un phénotype inflammatoire de type TH2. Mais la surprise la plus surprenante pourrait venir du repositionnement d’une thérapeutique plus que centenaire, à savoir la désensibilisation rebaptisée Immunothérapie Allergénique (ITA).

Président PRUD’HOMME Anne, Tarbes
Président DEROM Eric, Gand

A32 – L’échographie thoracique

en collaboration avec le groupe G-ECHO

Cette session soutenue par le G-ECHO soulignera les avantages et les limites de l’échographie thoracique dans la gestion des pneumothorax. Sera ensuite abordée la ponction de nodules en cas de contact pariétal. Enfin, un parallèle sera fait avec l’endoscopie bronchique et les plateformes de simulation où se développent des outils de simulation en échographie.

Président DOUADI Youcef, Saint Quentin
Président ADAMBOUNOU Stéphane, Togo

A38 – Innovation muscle et ventilation

en collaboration avec le groupe GAV-SLA NM

L’approche « neurophysiologique » a fait d’importants progrès en pneumologie, qu’il s’agisse de la dysfonction des muscles locomoteurs, de l’électrostimulation diaphragmatique ou d’optimiser la VNI avec des ventilateurs intégrant un monitorage évolué et plus « intelligents ».

Président PEREZ Thierry, Lille
Président PERRIN Christophe, Cannes

A43 – Assistance ventriculaire droite

en collaboration avec le groupe Interaction cœur-poumon

Le but de cette session est de permettre aux participants de développer leurs connaissances dans la physiopathologie et le traitement de la dysfonction cardiaque droite survenant au cours des maladies respiratoires et de comprendre les résultats de l’échocardiographie pour diagnostiquer cette dysfonction du ventricule droit.

Président SANCHEZ Olivier, Paris
Président FADEL Elie, Le Plessis Robinson

A46 – Avancées en recherche fondamentale : les traitements de demain

en collaboration avec le groupe J2R

Le comité des J2R et la SPLF vous proposent de vous informer sur les nouvelles cibles thérapeutiques dans différentes maladies pulmonaires et les nouvelles manières de modifier leur activité. Trois cibles potentielles vont être exposées. Les neutraligands de chimiokines ciblent directement les chimiokines et non plus leurs récepteurs. Modifier les interactions entre des types cellulaires dans la paroi vasculaire pourrait modifier l’hyperplasie du muscle lisse vasculaire dans l’hypertension pulmonaire. Enfin des petits fragments d’ARN non codants, les microARN ou mIRs, sont dérégulés dans certaines maladies, comme la fibrose idiopathique et pourront être ciblés spécifiquement pour ralentir ou enrayer la progression de la maladie.

Président TREMBLAY Yves, Sainte Foy Quebec
Président PISON Christophe, Grenoble

© SPLF MAJ 8/03/2016