La 18F-FDG TEP : une aide pour fixer le pronostic des fibroses pulmonaires

ers2013

L’intérêt de la TEP n’est certainement pas limité à la prise en charge diagnostique des tumeurs ou à leur bilan d’extension. Ainsi, une étude préliminaire sur le rôle pronostique de la TEP dans la fibrose pulmonaire a été rapportée à l’ERS.

Les auteurs ont réalisé, chez 70 patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique (FPI, n=43) et de fibrose pulmonaire non spécifique (NSIP, n=27), une 18F-FDG PET avec une détection à 60 et 180 minutes après l’injection du traceur. La valeur de captation standardisée (SUV) et l’index de rétention (RI-SUV) ont été déterminés à chaque temps. Les résultats ont été comparés avec l’évolution des paramètres fonctionnels respiratoires et la survie. Les SUV mesurés au temps précoce sont significativement plus élevés chez les patients atteints de NSIP que ceux atteints de FPI, mais les SUV tardifs et les RI-SUV sont identiques dans les deux groupes. La survie à 3 ans de l’ensemble de la cohorte était de 97% chez les sujets ayant un RI-SUV négatif et de seulement 50% chez les patients avec un RI-SUV positif. Le RI-SUV est un prédicteur très puissant de la survie des fibroses pulmonaires et la TEP pourrait trouver ainsi une place dans les nombreux index composites élaborés pour prédire le pronostic des fibroses.

 

 


François LEBARGY, Service de Pneumologie, CHU de Reims
Conflits d’intérêts en rapport avec la brève : Etude BIBF (Bohringer Ingheleim), étude Passport (Intermune)


Présentation :Y. Umeda et al. Prognostic value of dual-time-point 18F-FDG PET in fibrotic idiopathic interstitial pneumonia (Session 243, Abstract 2320).

<<< Retour au sommaire


© iSPLF septembre 2013 – En direct de l’ERS 2013