Prise en charge ambulatoire du pneumothorax : est-ce possible en pratique ?

ers2013

Beaucoup vantée dans les études cliniques, la prise en charge ambulatoire des patients atteints de pneumothorax n’est pas toujours réalisable en pratique courante. Une équipe française s’est donc penchée le taux de réussite d’une stratégie de prise en charge ambulatoire systématique du pneumothorax.

Une équipe française a évalué la faisabilité, l’efficacité et le coût d’une prise en charge ambulatoire du pneumothorax dans le cadre d’une étude monocentrique réalisée au Centre Hospitaliser de Lorient sur une période de 4 ans. La prise en charge ambulatoire standardisée était la suivante : 1) mise en place d’un cathéter en « queue de cochon » associé à une valve unidirectionnelle,
2) retour à domicile immédiat,
3) évaluation en externe tous les 2 jours.
Cent trente deux patients ont été inclus, dont 110 pneumothorax spontanés primitifs et 22 pneumothorax secondaires. Cent trois patients ont pu être traités exclusivement en ambulatoire, soit 78% des patients. Cette stratégie de prise en charge à domicile était associée à un taux de succès initial, évalué à 2 et 4 jours, de 83%. Le taux de récidive à un an était de 26%. Le coût de la prise ambulatoire proposée était de 117,51 €, contre 445,68 € pour les pneumothorax traités par drainage pleural en hospitalisation.
Cette étude démontre la faisabilité, l’efficacité et le coût faible d’une prise en charge ambulatoire du pneumothorax.

 


Gaëtan DESLEE, Service de Pneumologie, CHU de Reims
Liens d’intérêts en rapport avec la brève : Aucun


Présentation :Voisin F. et al. Ambulatory management of spontaneous pneumothorax with pigtail catheters (Session 308, P3088).

<<< Retour au sommaire


© iSPLF septembre 2013 – En direct de l’ERS 2013