CAPACITY

Breaking news : diminution de la mortalité dans la FPI

Les résultats de l’étude ASCEND (essai randomisé de phase 3 contre placebo, n = 555) confirment l’efficacité de la pirfénidone dans la fibrose pulmonaire idiopathique légère à modérée. Après 52 semaines de traitement, le déclin de la CVF est diminué de 50 % chez les patients recevant la pirfénidone par rapport au groupe placebo.

Cette étude a été conçue pour que les résultats puissent être analysés avec ceux des deux précédentes études randomisées de phase 3 (CAPACITY) soit au total 1 247 patients. L’analyse statistique montre des résultats très encourageants avec une diminution significative de la mortalité à un an dans le groupe pirfénidone 6,7 % contre 3,5 % (HR 0,52 (0,31-0,87), p = 0,011). La mortalité liée à la fibrose pulmonaire, le déclin de la fonction respiratoire et la diminution de distance parcourue au test de marche sont eux aussi statistiquement diminués chez les patients recevant le traitement.

La pirfénidone a dû être arrêtée chez 3,6 % des patients en raison d’effets secondaires. Il s’agit principalement de nausées 36 %, vomissements 14 %, perte de poids 16 % et de rash cutané 27 %.

Une éventuelle efficacité de la pirfénidone sur les exacerbations aiguës n’a pas été rapportée et ces résultats ne permettent toujours pas de proposer le traitement chez les patients ayant une altération sévère de la fonction respiratoire.

Ces résultats confortent ceux des études précédentes ayant permis la mise sur le marché de l’Esbriet® en Europe et devraient conduire à l’utilisation de la pirfénidone aux États-Unis. Cependant, la publication détaillée de l’étude parue dans le New England Journal of Medicine (NEJM) simultanément à la présentation orale sera certainement très commentée.

 

 

[hr]

Diane Bouvry d’après la communication de T.E. King (San Francisco, États-Unis), et al. Publication A6602 : The ASCEND Study : A Randomized, Double-Blind, Placebo Controlled Trial Of Pirfenidone In Patients With Idiopathic Pulmonary Fibrosis (IPF). Session A95 : Skyfall : late breaking clinical trials in idiopathic pulmonary fibrosis

 

 

 

 

 

 

 

 

    

[hr] [themify_button style=”blue  rounded” color=”#0080FF” link=”https://splf.fr/en-direct-de-lats-2014/” text=”#1B0A2A” ]Retour au sommaire[/themify_button]

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2014

 

Fibrose pulmonaire idiopathique : la survie est-elle l’objectif à atteindre ?

Le choix du critère d’évaluation principal le mieux approprié aux essais thérapeutiques de la FPI est régulièrement controversé entre les dogmatiques de la mortalité toutes causes confondues et les partisans de substituts plus faciles à atteindre tels que la survie sans progression, l’évolution de la CVF ou l’évolution du test de marche qui sont des bons facteurs prédictifs de la mortalité globale.

Dans une session entièrement dédiée aux « end-points » des essais thérapeutiques de la FPI, on retiendra la présentation de King et coll. Les auteurs ont repris les patients randomisés dans le bras placebo des essais CAPACITY (n = 347) et INSPIRE (n = 275) qui s’adressaient à des patients ayant une FPI légère à modérée. Ils ont montré que le taux de mortalité n’était que de 6,6 % à 1 an et 13,7 % à 2 ans, et que seulement 67 % des décès étaient liés à une cause respiratoire. En prenant la mortalité toutes causes confondues comme le critère de jugement principal appliqué au même type de population, un modèle prédisait que pour être méthodologiquement valable, un essai randomisé en double insu versus placebo devrait inclure au minimum 2582 patients. Il devrait aussi durer au moins 5 ans (3 ans de recrutement et 2 ans de suivi) ce qui diminuerait considérablement l’adhésion des patients et pourrait poser des problèmes éthiques. Cet essai coûterait alors environ 250 millions de dollars, ce qui pourrait rebuter l’industrie pharmaceutique. Enfin, le temps d’attente entre le début de l’étude et l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché pourrait dépasser 7 ans !

 

 

 

 

[hr]

Hilario Nunès, d’après la communication orale de King et coll. Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013 : A2356.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[hr] [themify_button style=”blue  rounded” color=”#0080FF” link=”https://splf.fr/les-points-forts/en-direct-de-lats-2013/” text=”#1B0A2A” ]Retour au sommaire[/themify_button]

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR