plasticité cellulaire

Physiologie et Médecine Expérimentale

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Nom du LaboratoirePhysiologie et Médecine Expérimentale
N° d'équipeINSERM U1046
Equipe 3
Nom du directeur du laboratoire Alain Lacampagne
Nom du responsable Pr Arnaud Bourdin
Courriel du responsablea-bourdin@chu-montpellier.fr
Contacts principauxOrigines des profils inflammatoires dans les maladies respiratoires chroniques - Albertina De Sario : albertina.de-sario@inserm.fr
Pollution de l’air et emphysème pulmonaire : impacts sur l’hémodynamique cardiovasculaire - Olivier Cazorla : olivier.cazorla@inserm.fr
Pollution de l’air et emphysème pulmonaire : impacts sur la fonction musculaire squelettique - Pascal Pomiès : pascal.pomies@inserm.fr
Répondeurs et non-répondeurs en clinique - Maurice Hayot : m-hayot@chu-montpellier.fr
Répondeurs et non-répondeurs à de nouvelles thérapies ex vivo- Magali Taulan-Cadars : magali.taulan@inserm.fr
AdresseCHU Arnaud de Villeneuve, Bâtiment Crastes de Paulet
CP34295
VilleMontpellier
PaysFrance
Téléphone+33 4 67 41 52 40
Fax+33 4 67 41 52 42
Site internethttps://phymedexp.edu.umontpellier.fr/muscle-et-deficiences-organes/
Mots clésBPCO - biomarqueurs - environnement - inflammation - résolution - emphysème - réhabilitation - épigénétique - cardiovasculaire
RésuméLa qualité de l’air que nous respirons a un impact majeur sur notre santé, en particulier sur le système pulmonaire, avec des conséquences sur les systèmes cardiovasculaires et musculaires. Dans un contexte d’expositions environnementales multiples, complexes et changeantes, l’objectif de notre équipe est de comprendre pourquoi certains sont protégées et d’autres développent de l’insuffisance respiratoire. Au travers d’études cliniques et fondamentales sur des modèles animaux et cellulaires, nous étudions les mécanismes physiologiques, moléculaires et épigénétiques responsables d’altérations dans les interactions cœur-poumon et dans le développement de comorbidités musculaires et vasculaires pour les pathologies respiratoires en réponse à des expositions spécifiques.
Axes principauxOrigines des profils inflammatoires dans les maladies respiratoires chroniques
Pollution de l’air et emphysème pulmonaire : impacts sur l’hémodynamique cardiovasculaire
Pollution de l’air et emphysème pulmonaire : impacts sur la fonction musculaire squelettique
Répondeurs et non-répondeurs en clinique
Répondeurs et non-répondeurs à de nouvelles thérapies ex vivo

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Physiologie et Médecine Expérimentale

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Nom du LaboratoirePhysiologie et Médecine Expérimentale
N° d'équipeINSERM U1046
Equipe 2
Nom du directeur du laboratoire Alain Lacampagne
Nom du responsable Pr Stefan Matecki
Courriel du responsable stefan.matecki@gmail.com
Contacts principauxAlain.lacampagne@inserm.fr
Arnaud.bourdin@umontpellier.fr
stephan.matecki@umontpellier.fr
AdresseCHU Arnaud de Villeneuve, Bâtiment Crastes de Paulet
CP34295
VilleMontpellier
PaysFrance
Téléphone+33 4 67 41 52 40
Fax+33 4 67 41 52 42
Site internethttps://phymedexp.edu.umontpellier.fr/muscle-et-deficiences-organes/
Mots clésmyopathies acquises - myopathies induites - phénotypage - entraînement physique
RésuméL’équipe « Myopathies Acquises chez le Patient en Déficience d’Organes » développe une recherche translationnelle centrée sur les mécanismes cellulaires impliqués dans la myopathie acquise des sujets en soins critiques, c’est à dire présentant une dysfonction d’organe devant être suppléée, de façon aigüe ou chronique (assistance respiratoire, dialyse…). Elle développe également des modèles in vivo et in vitro permettant d’évaluer la variabilité de la réponse musculaire aux contraintes mécaniques et aux stress micro-environnementaux.
Cette équipe a pour objectif de comprendre les mécanismes impliqués dans cette myopathie, à l’origine d’un handicap chronique qui présente une grande variabilité interindividuelle sans que les déterminants soient connus. Elle développe également une approche expérimentale à partir de biopsies musculaires et d’isolement des cellules souches musculaires, permettant d’aborder les voies cellulaires inhérentes à cette variabilité de la réponse musculaire face à une même contrainte mécanique modélisée in vitro.
Axe principalPhénotypage des myopathies induites par les dysfonctions d’organes et de la réponse musculaire à l’entraînement physique
Modélisation des myopathies acquises
Mécanismes des myopathie acquises chez le patient en déficience d’organes – Stratégies thérapeutiques

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Pathologies Pulmonaires et Plasticité Cellulaire

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Nom du LaboratoirePathologies Pulmonaires et Plasticité Cellulaire
N° d'équipeInserm UMR-S 1250
Nom du directeur du laboratoire
Nom du responsable POLETTE Myriam
Courriel du responsablemyriam.polette@univ-reims.fr
Contacts principauxChristelle CORAUX : christelle.coraux@univ-reims.fr
Gaétan DESLEE : gdeslee@chu-reims.fr
Valérian DORMOY : valerian.dormoy@univ-reims.fr
Thomas GUILLARD : tguillard@chu-reims.fr
Béatrice NAWROCKI-RABY : beatrice.raby@univ-reims.fr
Adresse45, rue Cognacq-Jay
CP51100
VilleREIMS
PaysFrance
Téléphone03 26 78 82 00
Fax
Site internethttp://www.univ-reims.fr/accueil/bienvenue-sur-le-site-de-l-unite-inserm-umr-s-903,9902,17693.html
Mots clésPhénotype épithélial, transition épithélio-mésenchymateuse, transdifférenciation, mucoviscidose, BPCO, cancer
RésuméLa plasticité des cellules épithéliales joue un rôle majeur dans la physiopathologie des maladies de l’arbre respiratoire telles que la mucoviscidose, la broncho-pneumopathie chronique obstructive et les cancers des voies aériennes supérieures et ceci malgré leur genèse différente. Elle se manifeste à travers la transdifférenciation épithéliale qui se traduit par des métaplasies et un remodelage de l’épithélium et la dédifférenciation épithéliale à travers la mise en place d’une transition épithélio-mésenchymateuse dans l’invasion tumorale. Ainsi, nos objectifs principaux sont donc de 1) définir les facteurs qui jouent un rôle dans la physiopathologie des maladies des voies respiratoires, 2) améliorer la compréhension des mécanismes impliqués dans le remodelage de l’épithélium respiratoire associés à la sévérité des pathologies respiratoires, 3) valider des nouveaux biomarqueurs qui sont témoins de nouveaux phénotypes de patients pour une meilleure prise en charge et 4) établir de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de prévenir ou de corriger le remodelage de l’épithélium respiratoire. Ces approches cliniques et biologiques devraient permettre d’identifier des biomarqueurs liés à la sévérité des maladies pulmonaires et de tester de nouvelles stratégies thérapeutiques dans le but de restaurer un épithélium respiratoire fonctionnel.
Axe principalMucoviscidose, BPCO et cancer

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR