TDM

Économie de dose par reconstructions itératives en TDM : best technology ou best marketing ?

Les techniques de reconstructions itératives sont utilisées pour reconstruire les images sur les nouveaux scanners. Elles permettent une réduction de dose significative (> 20 % pour les moins performantes) et tendent à remplacer la rétroprojection filtrée. L’impact de la diminution de dose obtenue sur la quantification d’emphysème reste à définir.

Les reconstructions itératives demandent des ressources informatiques importantes qui permettent de reconstruire les images en temps réel pour les plus simples (qui s’appuient sur une première image obtenue par reconstruction en rétroprojection classique) et en différé (jusqu’à une heure) pour les plus complexes. À terme, les constructeurs nous annoncent des économies de doses pouvant amener un scanner volumique du thorax à des niveaux d’irradiation proche d’une radiographie de thorax. Ces techniques nécessitent cependant une puissance informatique suffisante justifiant leur coût, encore élevé. Elles produisent une image légèrement différente des images classiques qui nécessitent un temps d’adaptation. Il semble que les images puissent être de qualité variable d’un constructeur à l’autre… Les auteurs ont testé les techniques de reconstructions itératives de deux constructeurs en pointe dans le domaine (General Electric avec le système VEO® et Siemens avec le système SAFIRE®). Les tests comparaient les résultats de mesures effectuées à des doses décroissantes sur le fantôme physique qui sera utilisé dans l’étude COPDGene2. La finalité est de déterminer la dose minimale permettant de quantifier l’emphysème en TDM de façon fiable. Une stabilité des mesures est obtenue avec un gain de dose de 75 % pour ces deux constructeurs.

 

 

 

 

 

[hr]

Pierre-Yves Brillet, d’après les communications de J.P. Sieren, Iowa City, États-Unis, Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013 : A4876 et A4880. Thematic Poster Session, [C77] « Imaging : physiologic and clinical correlates, emerging technologies. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[hr] [themify_button style=”blue  rounded” color=”#0080FF” link=”https://splf.fr/les-points-forts/en-direct-de-lats-2013/” text=”#1B0A2A” ]Retour au sommaire[/themify_button]

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013

Dépistage du cancer pulmonaire par TDM : ça tourne rond chez nos voisins

Le succès de l’étude NLST de dépistage du cancer bronchopulmonaire par TDM nécessite d’être confirmé (diminution de la mortalité par cancer pulmonaire de 20 % en cas de dépistage). Les résultats finaux de la cohorte européenne Nelson devraient bientôt être dévoilés et les données initiales sont conformes aux prédictions.

L’étude Nelson est la plus large cohorte européenne incluant 15 822 participants suivis pendant 5,5 ans. L’étude a commencé en 2003 et les résultats finaux devraient être dévoilés en 2015. Les patients étaient suivis par TDM à 1, 2, puis 2,5 ans en cas de négativité. La force de l’étude est d’augmenter la spécificité du dépistage par un calcul du volume du nodule (positif si > 500 mm3) et du temps de doublement (positif si < 400 jours) à l’aide de logiciels spécifiques. Ces critères stricts permettent de diminuer les patients classés positifs (n = 493). Les premiers résultats sont conformes aux prédictions avec 200 cancers dépistés (2 %) ce qui donne un taux relativement bas de faux positifs autour de 60 %. Les cancers sont dans 51 % des adénocarcinomes, et 70 % sont diagnostiqués à un stade I (résultats publiés récemment : Am J Respir Crit Care Med 2013 ; vol. 187(8) : 848-54). C’est un bon début !

 

 

[hr]

Pierre-Yves Brillet, d’après les communications de N. Horeweg, Rotterdam/NL : — Characteristics of lung cancers detected by computer tomography screening in the randomized NELSON trial. Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013 : A2342. — Participants’ results of three rounds of the randomised dutch-belgian lung cancer screening trial ; a volumetry-based computer tomography screening strategy, [Publication page : A2344]. Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013 : A2344. Session B16 « Improving screening for lung Cancer. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[hr] [themify_button style=”blue  rounded” color=”#0080FF” link=”https://splf.fr/les-points-forts/en-direct-de-lats-2013/” text=”#1B0A2A” ]Retour au sommaire[/themify_button]

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013

Bronchoscopie guidée par TDM : la navigation en période de crise…

Les solutions techniques permettant une navigation endobronchique pour le diagnostic des lésions nodulaires périphériques sont souvent complexes et onéreuses. En parallèle des systèmes de navigation électromagnétique, une navigation uniquement basée sur les données du scanner avec recalage en temps réel sur les données anatomiques TDM est aujourd’hui possible. Cependant, même si elle ne nécessite pas d’appareillage complexe, cette solution reste onéreuse et les utilisateurs recommandent de vérifier en TDM le positionnement de la pince endoscopique avant prélèvement. Une alternative low-cost est de réaliser complètement l’endoscopie sous contrôle TDM. L’opérateur positionne l’endoscope à proximité de la lésion, puis se guide sur une TDM réalisée en faible dose, se limitant à la zone d’intérêt, pour avancer. Il maintient l’endoscope en place lors de cette acquisition et doit être équipé d’un tablier plombé. Cette approche est légèrement moins performante qu’un guidage avec système de navigation (78,9 % contre 63,2 %), mais est généralisable à tous les centres disposant d’un scanner. Elle doit être envisagée chez les patients à haut risque de complication lors d’une biopsie transpariétale (emphysémateux sévères) lorsqu’une bronche est visible au centre de la lésion (bronchus sign).

 

 

 

 

[hr]

Pierre-Yves Brillet, d’après les communications de M. Yasuo. Prospective comparative study of chest computed tomography guided bronchoscopy with or without virtual bronchoscopic navigation ». [Publication page A1411] et de T. Ichiyama. Review of chest computed tomography guided bronchoscopy : 254 examinations in a single academic center. [Publication page : A1408]. Am J Respir Crit Care Med 187 ; 2013. Session A40 « Interventional pulmonology and bronchoscopy ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[hr] [themify_button style=”blue  rounded” color=”#0080FF” link=”https://splf.fr/les-points-forts/en-direct-de-lats-2013/” text=”#1B0A2A” ]Retour au sommaire[/themify_button]

© iSPLF – Mission ATS – MAI 2013

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR