Timing de la trachéotomie en réanimation : un débat enfin clos ?

ats2010-2

Le moment idéal pour recourir à la trachéotomie chez les patients de réanimation susceptibles d’être ventilés de façon prolongée reste très controversé.

Au cours de la ventilation mécanique (VM) invasive, le bénéfice théorique d’une trachéotomie précoce est de diminuer les complications inhérentes à une intubation prolongée (complications trachéales, infectieuses, inconfort, sédation-analgésie…). Une équipe française a rapporté les résultats d’une vaste étude prospective randomisée cherchant à évaluer l’intérêt d’une trachéotomie précoce (4-7 jours (j), n = 109) comparativement à une intubation prolongée éventuellement suivie d’une trachéotomie tardive (> 15 j, n = 107), dans une population de réanimation en postchirurgie cardiaque. Toutes les trachéotomies étaient réalisées par voie percutanée. Aucune différence n’était observée concernant le critère de jugement principal représenté par le nombre de jours sans ventilation à J60 (33 ± 21 j vs 30 ± 23 j, respectivement ; p = 0,37). En dehors d’une moindre sédation-analgésie et d’une réalimentation orale plus rapide dans le groupe Trachéotomie précoce, aucune différence n’était également observée entre les deux groupes pour les autres critères d’évaluation (incidence des complications infectieuses, durées de VM, durées de séjour et mortalité). Ces données négatives, portant certes sur une population sélectionnée monocentrique, viennent cependant conforter les résultats d’une étude prospective randomisée multicentrique récemment publiée (The « TRACman » trial) et portant sur une population générale de réanimation 1
En l’absence de bénéfice d’une trachéotomie précoce sur le devenir des patients, il est donc probable, qu’à l’avenir, il faille davantage s’intéresser à : « qui » trachéotomiser plutôt que « quand » !

 


Rédaction : Christophe Girault, service de réanimation médicale, CHU de Rouen. ATS session C94 — 5 randomized controlled trials in critical care medicine, communication (Am J Respir Crit Care Med 2010 ; 181 : A5098). L’auteur déclare avoir un conflit avec la société Philips Respironics, mai 2010.
Source : American Thoracic Society International Conference, Louisiane, Nouvelle-Orléans, États-Unis 14-19 mai 2010. Le contenu de ces comptes rendus a été réalisé sous la seule responsabilité de leurs auteurs garants de l’objectivité des données et de leur présentation.

 

Retour au sommaire des Points forts de l’ATS