CBNPC : premiers résultats de l’étude POSITHES

L’osimertinib, un inhibiteur de tyrosine kinase (ITK) de 3e génération ciblant l’EGFR, est recommandé en première ligne pour les patients atteints d’un carcinome bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé ou métastatique avec mutation activatrice de l’EGFR, selon les données de l’essai clinique FLAURA. L’objectif de l’étude POSITHES est de décrire en vie réelle la survie globale à 36 mois et d’évaluer plus précisément les caractéristiques des patients traités en première ligne pour un CBNPC avec mutation EGFR.

POSITHES, une étude observationnelle, transversale et prospective

Cette étude comprend un registre de 39 patients atteints d’un CBNPC avec mutation EGFR avancé ou métastatique, traités en première ligne, ainsi qu’une cohorte de 235 patients traités par osimertinib en première ligne. Elle implique 47 centres répartis dans 13 régions de France.

Caractéristiques des patients inclus

Parmi les patients inclus, 69% étaient des femmes avec un âge médian de 72 ans, et 58,4% étaient non-fumeurs. Quatre-vingt-seize pourcents des cas étaient des adénocarcinomes. Au diagnostic initial, 32,5% des patients avaient des métastases cérébrales et 18% un Performance status supérieur à 2. La plupart des échantillons pour l’analyse mutationnelle étaient tissulaires (76,3%), avec 52,2% de délétion de l’exon 19 et 41,2% de mutations de l’exon 21 L858R. Le taux de PD-L1 était supérieur à 1% dans 39,8% des cas.

En ce qui concerne le traitement en première ligne, 97,4% des patients ont reçu un ITK de l’EGFR, principalement l’osimertinib (95,9%). Ces résultats ont été comparés à ceux de l’étude FLAURA, montrant une différence principale dans la représentation ethnique (94% de non asiatique vs 37% dans FLAURA) et une proportion plus élevée de patients avec un score de performance ≥ 2 (18,2% vs 0%).

En conclusion

Ces caractéristiques étaient globalement cohérentes et représentatives de celles observées dans l’essai FLAURA. Ces résultats confirment que l’osimertinib est le traitement privilégié des médecins pour les patients présentant une mutation commune de l’EGFR. L’étude POSITHES fournira des informations supplémentaires sur des sous-groupes non inclus dans l’étude FLAURA, tels que les patients présentant un mauvais état général. Une prochaine analyse évaluera l’efficacité et la tolérance du traitement dans la population de la cohorte.

Retour en haut
APPLI-SPLF

GRATUIT
VOIR