Avec le soutien institutionnel de

Site internet/Application mobiles (iOS et Android) : Guide Zéphir

Comportent pour chaque thérapeutique inhalée commercialisée, une fiche descriptive du produit et une vidéo éducative d’une durée de 1 à 3 minutes accompagnée d’une bande sonore  qui explique “en pratique” comment prendre son inhalateur

Classeur “Zéphir Étiquettes Dynamiques”

Comporte des étiquettes autocollantes portant le nom du médicament et un QR Code dont la lecture active directement la vidéo qui explique “en pratique” comment prendre son inhalateur. 1 planche de QR Codes est disponible par inhalateur commercialisé. La destination des est d’être apposée sur les ordonnances par les prescripteurs ou les pharmaciens.

PoCKeT “Zéphir Étiquettes Dynamiques”

C’est la version miniaturisée du classeur . 1 QR Code de démonstration par inhalateur commercialisé. 

Disque de poche Zéphir  

Permet en un coup d’œil de visualiser sur une face tous les médicaments classés par type de dispositif et sur l’autre face tous les médicaments classés cette fois-ci par classe thérapeutique.

Les éditoriaux d’ouverture des éditions annuelles du Guide ZÉPHIR1 des thérapeutiques inhalées de l’asthme et de la BPCO chez l’adulte ont souvent commencé par un discours sur le nombre de combinaisons de molécules et de dispositifs d’inhalation qui sont à la disposition des prescripteurs et des patients. Des molécules, des associations de molécules, des dosages différents, des dispositifs différents, réalisant une combinatoire infernale qui, comme l’univers, est en expansion constante. Toujours du nouveau, jamais de « ménage ». Des traitements qui résistent au temps alors que d’autres plus modernes, plus sophistiqués, à propos desquels le niveau de preuve est élevé, peinent à conquérir les parts de marché convoitées. C’est sur ce thème que débutait l’éditorial de « ZÉPHIR 2020 »
(cf. éditorial 2020). Ce même éditorial abordait ensuite l’essence même de la « gamme ZÉPHIR », qui est d’être un outil d’appui aux prescripteurs ne disposant ni d’une connaissance suffisante des multiples dispositifs ni du temps qui sont nécessaires à une éducation thérapeutique de qualité. Il n’est pas inutile de rappeler que la « gamme ZÉPHIR », déclinaison en multiples outils du Guide ZÉPHIR, comprend une application pour téléphones mobiles intelligents, un site internet, des étiquettes dynamiques à coller sur les ordonnances (Classeurs, Pocket), et des disques mémentos.
Tous ces outils ont pour objectif d’aider les prescripteurs à connaître l’intimité des traitements qu’ils recommandent à leurs patients, et, surtout, de contribuer à l’éducation thérapeutique en favorisant une utilisation optimale. Ainsi, la principale particularité du Guide ZÉPHIR est d’être autant orienté « médecin » que « patient ». Ce sont les vidéos ZÉPHIR qui définissent le mieux cette orientation « patient ». Chaque fiche ZÉPHIR comporte un petit film réalisé dans des conditions standardisées et décrivant scrupuleusement détail après détail, la technique de prise telle qu’elle est recommandée par le fabricant. Ces vidéos sont librement accessibles pour les patients sur le site de la Société de Pneumologie de Langue Française, à l’adresse http://splf.fr/videos-zephir.
Chaque prescripteur peut donner à son patient un accès direct aux vidéos qui le concernent, grâce aux « étiquettes dynamiques ZÉPHIR ». Ces étiquettes autocollantes sont revêtues de « flashcodes » dont la lecture par un smartphone renvoie directement à la vidéo du produit concerné, que le patient peut alors visualiser à loisir2. Il y a autant d’étiquettes que de produits commercialisés. Ces étiquettes sont destinées à être collées sur les ordonnances, par le prescripteur ou le pharmacien d’officine, à côté du nom du produit prescrit. Elles sont réunies sous forme de planches, dans un classeur mis à la disposition des pneumologues (aujourd’hui à des médecins généralistes et demain à des pharmaciens)3. En 2020, nous vous avions annoncé que le « VIDAL » s’emparait du sujet, en intégrant les vidéos ZÉPHIR au sein de toutes ses fiches médicament (dans le VIDAL professionnel comme dans le « VIDAL de la famille », c’est-à-dire les fiches « Eurêka Santé »), et en offrant la possibilité, à partir de l’espace « campus » du dictionnaire VIDAL (https://campus.vidal.fr/), la possibilité aux prescripteurs qui ne disposent pas d’étiquettes ZÉPHIR d’en imprimer en un clic afin de les remettre au patient pour qu’il puisse les visualiser après la consultation. Nous vous avions également annoncé la première intégration des étiquettes ZÉPHIR dans un logiciel de prescription, le logiciel ORBIS de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Les prescripteurs qui, à la rubrique « ordonnance » d’ORBIS, tapent le nom d’un traitement inhalé de l’asthme ou de la BPCO, voient automatiquement apparaître le QR code ZÉPHIR correspondant sur leur prescription telle qu’elle sort de l’imprimante. L’année 2021 va voir ce concept s’élargir : ainsi, différents partenariats sont en cours de négociation entre la SPLF et des éditeurs de logiciel de prescription, et la présence des « flashcodes » ZÉPHIR intégrés aux ordonnances devrait s’étendre considérablement au cours de cette année.
Dernier point, la télémédecine. L’épidémie « COVID-19 » (et oui, il fallait bien la mentionner) a fait exploser la télémédecine dans toutes ses dimensions et applications, et a été à l’origine de progrès technologiques qui devraient durablement installer cette approche dans le paysage de la pratique médicale. Cette dynamique est porteuse
d’espoirs de progrès dans le domaine des thérapeutiques inhalées de l’asthme et de la BPCO. Une étude pilote publiée en 20204 a fait la démonstration qu’il était possible d’améliorer la qualité de l’utilisation des inhalateurs au travers d’une interaction à distance entre un patient et un professionnel de santé. Dans cette étude, financée par l’ANTADIR [https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32302518/], la confrontation pas à pas des gestes effectués par les patients avec la gestuelle « idéale » décrite par les vidéos ZÉPHIR permettait d’identifier les erreurs, de les expliquer aux
patients, et de réduire rapidement et considérablement le nombre d’erreurs commises. Vers quoi ce type de
résultat nous emmène-t-il ?
Clairement, la nécessité d’une interaction humaine, même à distance, limite les possibilités d’expansion de ce
type particulier de télémédecine que serait la « télé-éducation thérapeutique ». Peut-on imaginer de se passer de cette interaction, et d’automatiser le processus ? Peut-on imaginer d’utiliser l’intelligence artificielle à cette fin ? Il « suffirait » pour cela de pouvoir reconnaître automatiquement les gestes effectués par le patient et de les
comparer à la « gestuelle ZÉPHIR » pour identifier les anomalies et suggérer des corrections. Impossible ? Bien sûr que non : c’est le concept sur lequel repose le projet HEPHAÏ [https://hephai.fr/], dont les premières concrétisations sont attendues en 2021. Si un tel progrès se concrétise, et il y a toutes les raisons de penser que ce sera rapidement le cas, le guide ZÉPHIR aura été à l’origine d’une véritable révolution dans l’éducation thérapeutique à la prise des traitements inhalés.

Le comité scientifique ZÉPHIR

Valéry TROSINI-DÉSERT
Pneumologue, Praticien Hospitalier, Service de Pneumologie, Médecine Intensive et Réanimation (département R3S),
Groupe Hospitalier APHP. Sorbonne Université, site Pitié-Salpêtrière, Paris

Marie ANTIGNAC
Pharmacien, Praticien Hospitalier, Pharmacie à Usage Intérieur, Hôpital Saint Antoine, Hôpitaux Universitaires Est Parisien.
Coordinatrice du diplôme universitaire d’éducation thérapeutique du patient, de l’Université Paris 11

Marie-Hélène BECQUEMIN
Pneumologue, ancien Maître de Conférence des Universités (Paris 7) – ancien Praticien Hospitalier,
Service d’Explorations Fonctionnelles de la Respiration, de l’Exercice et de la Dyspnée, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix, Paris.
Membre du GAT (Groupe Aérosol Thérapie de la Société de Pneumologie de Langue Française)

Thomas SIMILOWSKI
Pneumologue, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Chef du Service de Pneumologie, Médecine Intensive et Réanimation (département R3S),
Groupe Hospitalier APHP. Sorbonne Université, site Pitié-Salpêtrière, Paris

1.« Guide ZÉPHIR » est une marque déposée qui protège les diverses déclinaisons de la gamme ZÉPHIR ; à compter de 2019, la Société de Pneumologie de Langue Française est seule propriétaire de la marque « Guide ZÉPHIR » et seul « opérateur » de la gamme ZÉPHIR.
2. Les patients qui n’ont pas de « smartphone » peuvent aussi saisir une adresse Internet simplifiée dans leur navigateur, adresse qui figure sur chaque étiquette.
3. On ne peut pas obtenir uniquement la planche d’un médicament donné ; en effet, les outils ZÉPHIR en général et les étiquettes dynamiques ZÉPHIR en particulier sont considérés comme « institutionnels » par l’ANSM, et non promotionnels ; cette labellisation implique que les 61 planches correspondant à 61 traitements soient indissociables, pour éviter tout usage publicitaire.
4. TROSINI-DESERT V, LAFOESTE H, REGARD L, MALRIN R, GALARZA-JIMENEZ A, ESTEBAN-AMARILLA C, DELRIEU J, FORET D, MELLONI B, EL-KHOUARI F, SIMILOWSKI T. A telemedicine intervention to ensure the correct usage of inhaler devices. Telemedicine & E-Health, 2020, DOI10.1089/tmj.2019.0246.

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR