Vaccinons maintenant contre la grippe et la COVID-19 ! 

Communiqué inter-structures

Société de Pathologie Infectieuse de Langue française (SPILF) 

Société Française de Microbiologie, groupe grippe (SFM) 

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) 

Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) 

Société Française de Cardiologie (SFC) 

Société Francophone du Diabète (SFD) 

Collège de la Médecine Générale (CMG) 

Société Française de Pédiatrie (SFP) 

Société Francophone des Sciences Pharmaceutiques Officinales (SFSPO) 

Société Française de neurologie (SFN) 

Société Française de Santé Publique (SFSP) 

Société Francophone de Néphrologie, Dialyse, Transplantation (SFNDT) 

Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) 

Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) 

Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) 

Fédération Française des Associations de Médecins Coordonnateurs en EHPAD (FFAMCO) 

Association nationale des médecins coordonnateurs et du secteur médico-social (MCOOR) 

Académie des Sciences Infirmières (ASI) 

Collège Infirmier Français (CIF) 

Collège National des Sages-femmes de France (CNSF) 

Mardi 22 novembre 2022 

COMMUNIQUÉ INTER STRUCTURES 

Vaccinons maintenant contre la grippe et la COVID-19 ! 

La grippe a fait son retour 

Après une « année blanche » sans circulation du virus grippal pendant l’hiver 2020-2021, la grippe a fait son retour dès l’hiver 2021-2022, avec une vague épidémique plus tardive que d’habitude [1]. 

Le relâchement du respect des gestes barrières, la reprise des échanges internationaux et une plus faible immunité de la population vis-à-vis de la grippe rendent très probable la circulation de virus grippaux cet hiver ; une vague épidémique de grippe précoce et assez intense a d’ailleurs déjà été observée en Australie durant l’hiver austral 2022 [2]. 

En France métropolitaine, plus de 400 cas confirmés de grippe ont été signalés depuis début octobre dans le système de surveillance et la grippe est déjà épidémique à la Martinique, à Mayotte et à La Réunion [3]. 

La grippe saisonnière peut être grave pour les personnes vulnérables 

En France, la grippe saisonnière affecte chaque année entre 2 et 6 millions de personnes, entraînant l’hospitalisation et le décès de plusieurs milliers de personnes fragiles, essentiellement dans le groupe d’âge des 65 ans et plus. Une épidémie de grippe, c’est en moyenne 31 000 hospitalisations respiratoires attribuables à la grippe, dont 70% chez les 65 ans et plus, avec 11 jours d’hospitalisation en moyenne chez les personnes âgées [4]. 

Parmi les nombreuses complications que la grippe peut entrainer, rappelons par exemple que la grippe peut favoriser la survenue d’événements cardiovasculaires, comme cela est montré dans une étude écossaise, avec un risque d’infarctus augmenté d’un facteur 10 dans la semaine suivant une infection grippale [5]. 

Par ailleurs, les travaux de recherche des dernières années ont confirmé le rôle des soignants dans la transmission des virus grippaux aux personnes à risque de forme grave notamment en milieu hospitalier [6]. 

La campagne de vaccination contre la grippe est lancée. Motivons, vaccinons et faisons nous vacciner maintenant ! 

La campagne de vaccination contre la grippe a pour objectif une couverture vaccinale de 75% des personnes ciblées [7], avec des résultats régulièrement très en deçà de cet objectif [8]. Les premiers chiffres de la 

campagne 2022-2023 ne sont pas encourageants, montrant que la dispensation de vaccins grippaux a diminué de 16% par rapport à 2021 à la même date [9]. 

L’impact de santé publique de la vaccination est important, avec environ 2 000 décès évités actuellement chaque hiver chez les personnes âgées de 65 ans et plus, et ce malgré une couverture vaccinale sub-optimale. Une meilleure couverture vaccinale permettrait d’augmenter cet impact épidémiologique [10]. 

La vaccination contre la grippe est également fortement recommandée pour les personnes plus jeunes mais fragilisées par certaines maladies chroniques et chez les femmes enceintes (protection de la maman et du nouveau-né pendant les premiers mois de vie) [7]. 

Les vaccins contre la grippe disponibles cette année protègent contre 4 virus grippaux, deux de type A (H1N1pdm et H3N2) et deux de type B (lignées Yamagata et Victoria), dont 2 sont des nouvelles souches cette année par rapport à l’an passé. La Haute Autorité en Santé recommande de co-administrer les vaccins contre la grippe et la COVID-19 le même jour ou à n’importe quel intervalle, sans perte d’efficacité [11]. 

La santé de tous est notre priorité. Evitons ce qui est évitable en utilisant au mieux tous les outils de prévention disponibles 

Après 2,5 années de Covid-19, notre système de soins est à saturation, une situation encore aggravée par l’épidémie sévère de bronchiolite. 

Des mesures de prévention efficaces existent pour éviter la grippe et le COVID-19, mettons-les en oeuvre : 

– Les mesures barrières, comme le lavage régulier des mains, le port du masque chirurgical dans les lieux collectifs, de soins et les transports en commun, et l’aération des pièces, doivent être maintenues pour réduire le risque de transmission. 

– La campagne de vaccination contre la grippe est facilitée pour les personnes ciblées : vaccinateurs multiples, gratuité des vaccins, bon de prise en charge, possibilité de co-administration des vaccins antigrippal et COVID-19… 

– Des vaccins efficaces et avec un profil de tolérance satisfaisant sont disponibles contre les deux infections respiratoires, grippe et COVID. Une revue systématique de la littérature récemment publiée confirme la conservation de l’immunogénicité et la bonne tolérance pour chacun des deux vaccins administrés ensemble [12]. 

– A côté des vaccins antigrippaux tétravalents « classiques » utilisés depuis plusieurs années, un vaccin haute dose (HD) est disponible ; autorisé (AMM) chez les 60 ans et plus, il est inactivé, injectable, et contient les mêmes quatre souches de virus grippal. Ce vaccin, comportant une dose plus importante en antigènes, est plus efficace chez la personne âgée, tout en restant bien toléré. Ce vaccin n’est pas soumis à une prescription médicale obligatoire ; il peut, dans le cadre de la campagne de vaccination et comme tous les autres vaccins de la grippe, être proposé aux personnes de 65 ans et plus par tous les professionnels de santé habilités à vacciner [13]. 

Un seul mot d’ordre : vacciner maintenant contre la grippe et la COVID-19 en mobilisant et en motivant les personnes ciblées et ….. celles qui les prennent en charge 

Pour contrer les risques grippe et COVID-19, il est plus que jamais nécessaire que tous les professionnels de santé s’impliquent pour convaincre. C’est un enjeu quotidien, seul à même de renforcer la couverture vaccinale vis-à-vis de ces deux risques épidémiques en France, tout particulièrement pour les personnes ciblées par les recommandations et celles qui les prennent en charge. 

Pour la campagne 2022-2023, quatre vaccins grippe sont disponibles et pris en charges pour les personnes ciblées : Vaxigriptetra®, Influvac Tetra®, Fluarixtetra® et Efluelda®. 

Il s’agit de vaccins tétravalents inactivés utilisables : 

– A partir de 6 mois, pour tous les groupes à risque ciblés par les recommandations, les vaccins Vaxigriptetra®, Influvac Tetra® et Fluarixtetra®. 

– Pour les 65 ans et plus, les vaccins Vaxigriptetra®, Influvac Tetra®, Fluarixtetra® et Efluelda® (vaccin haute dose). 

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal 

Contacts 

Société de Pathologie Infectieuse de Langue française (SPILF) – https://www.infectiologie.com/fr/contact.html 

Société Française de Microbiologie, groupe grippe (SFM) – 09 63 04 70 73 – secretariat@sfm-microbiologie.org 

Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) – contact@sfgg.org 

Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) – 01 46 34 03 87 

Société Française de Cardiologie (SFC) – 01 43 22 33 33 

Société Francophone du Diabète (SFD) – 01 40 09 89 07 – secretariat@sfdiabete.org 

Collège de la Médecine Générale (CMG) – 01 47 45 13 55 

Société Française de Pédiatrie (SFP) – sfp@sf-pediatrie.com 

Société Francophone des Sciences Pharmaceutiques Officinales (SFSPO) – 01 43 31 06 49 – contact@sfspo.org 

Société Française de neurologie (SFN) – sfneurologie.org@gmail.com 

Société Française de Santé Publique (SFSP) – accueil@sfsp.fr 

Société Francophone de Néphrologie, Dialyse, Transplantation (SFNDT) – n.revel@sfndt.org 

Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) – pediatres@afpa.org 

Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) – sfp@sf-pediatrie.com 

Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) – 01 43 43 01 00 

Fédération Française des Associations de Médecins Coordonnateurs en EHPAD (FFAMCO) – contact@ffamco-ehpad.org 

Association nationale des médecins coordonnateurs et du secteur médico-social (MCOOR) – https://www.mcoor.fr 

Académie des Sciences Infirmières (ASI) – http://www.academie-sciences-infirmieres.fr 

Collège Infirmier Français (CIF) – contact@college-infirmier.fr 

Collège National des Sages-femmes de France (CNSF) – contact@cnsf.asso.fr 

Références 

[1]. http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2022/21/2022_21_1.html 

[2]. https://www.health.gov.au/sites/default/files/documents/2022/10/aisr-fortnightly-report-no-14-26-september-to-9-october-2022.pdf 

[3]. https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/485217/3675138?version=2 

[4]. Influenza Other Respi Viruses. 2020 ;00 :1–9. ; Lemaitre M. et al. https://doi.org/10.1111/irv.12962 

[5]. C. Warren-Gash, R. Blackburn, H. Whitaker, J. McMenamin, A.C. Hayward. Laboratory-confirmed respiratory infections as triggers for acute myocardial infarction and stroke: a self-controlled case series analysis of national linked datasets from Scotland. Eur Respir J, 51 (3) (2018), p. 1701794 

[6]. https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/325906/9789241515597-eng.pdf?ua=1 

[7]. https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Grippe 

[8]. https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/vaccination/articles/donnees-de-couverture-vaccinale-grippe-par-groupe-d-age 

[9]. https://realtimesales.gers-sas.com/publication/vaccination-grippe 

[10]. https://www.hcsp.fr/explore.Cgi/avisrapportsdomaine?clefr=424 

[11]. https://assurance-maladie.ameli.fr/sites/default/files/2022%2010%2018_INFO%20PRESSE%20VACCINATION%20GRIPPE%202022-2023.pdf 

[12]. https://doi.org/10.1080/21645515.2022.2131166 

[13]. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2666479822000015?via%3Dihub 

Liste complémentaire de sources 

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinal_2022_mis_a_jour_juin_2022_v2.pdf

https://sfgg.org/espace-presse/communiques-de-presse/grippe-la-vaccination-reste-la-meilleure-des-protections-pour-les-personnes-agees/

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3300821/fr/utilisation-du-vaccin-fluad-tetra-dans-la-strategie-de-vaccination-contre-la-grippe-saisonniere-chez-les-personnes-de-65-ans-et-plus

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3288855/fr/COVID-19-et-grippe-la-has-precise-les-conditions-d-une-co-administration-des-vaccins

https://www.infovac.fr/actualites/bulletin-special-grippe-2022-foire-aux-questions-faq

Webinaires Formation PID

Pneumopathies Interstitielles Diffuses chez l’adulte et l’enfant

29 NOV et 8 DEC de 16h à 19h


INSCRIPTION



* Si vous êtes libéral : (Montant de l’indemnisation : 45€/heure de DPC)

1) Se connecter à son profil sur www.mondpc.fr

2) S’inscrire à l’action sélectionnée ‘’Cliquer sur « Recherche Actions », saisir la référence de l’action

(40002200048) puis cliquer sur « Rechercher », cliquer ensuite sur « détail action DPC » puis choisir la

session N° 1 en bas de la page, puis cliquer sur « s’inscrire » ’’

3) Vous recevrez un mail de l’ANDPC qui confirmera votre inscription

* Si vous êtes hospitalier :

1) Envoyer un mail de demande d’inscription à pneumodpc@gmail.com mentionnant le numéro du programme

souhaité. Vous recevrez par retour de mail votre convention.

2) Effectuer votre demande de prise en charge auprès du service des affaires médicales de votre établissement et

leur faire compléter et signer la convention individuelle de pr ise en charge des frais de formation DPC

3) Après accord de votre établissement, renvoyer la convention complétée et signée par mail

à pneumodpc@gmail.com – Voilà vous êtes inscrit !

Accès restreint

Pour accéder à cette page vous devez être membre à jour de la SPLF

ou être connecté(e) avec l'identifiant et le mot de passe fournis

 

Se connecter

 

Présentation G2A

Responsables : Cindy Barnig et Jeanne-Marie Perotin-Collard 

La double nécessité d’identifier des sous populations d’asthmatiques parfaitement caractérisées et de développer des médicaments actifs dans l’asthme et les maladies allergiques nous a conduit à proposer ce groupe de travail « asthme et allergies ». Notre but est de réunir tous les acteurs de santé s’intéressant à l’asthme pour constituer une « force de frappe » suffisamment réactive pour relever les défis futurs. Parmi les actions que nous souhaitons déjà engager, citons :
- la promotion d’une communication accrue entre la recherche fondamentale et la recherche clinique,
- la constitution d’un réseau d’équipes françaises se donnant les moyens de mener la recherche chez l’homme, et à terme de créer les conditions d’essais thérapeutiques multicentriques répondant aux exigences des réglementations européennes.
- la promotion des relations de la SPLF avec les autres sociétés savantes de thématique proche : la Société Française d’Allergologie et d’Immunologie Clinique et la Société Française d’Immunologie,
- la volonté d’établir des relations entre le groupe « Asthme et allergie » et les acteurs européens non français, dont le relais naturel sera le FERS (Forum des Sociétés de Pneumologie Européennes) et l’ERS.
- monter des projets de recherche concernant cette thématique, et de les proposer en son nom dans le cadre d’appels d’offres nationaux ou internationaux. Les programmes mis sur pied et financés au nom du groupe seront par la suite suivis par le groupe lors des réunions ordinaires ou spécifique. La SPLF sera mise à contribution pour communiquer ces projets de recherche en cours dans la limite de leurs confidentialités. La « Revue des Maladies Respiratoires » sera le relais naturel de cette communication.
- construire, le cas échéant avec des partenaires européens ou avec l’aide des EPST (par exemple dans le cadre de l’interface de la SPLF avec l’INSERM) une ou plusieurs cohortes de patients permettant de décortiquer sur un grand nombre de sujets les caractéristiques phénotypiques, génomiques, transcriptomiques ou protéomiques de l’asthme et des maladies allergiques.
- proposer des essais cliniques, et en s’appuyant sur les structures auxquelles ses membres appartiennent les conduire en son nom. Cet objectif est essentiel mais ne pourra pas être atteint sans un travail préliminaire d’inventaire de la recherche correspondante en France, des équipes impliquées dans ce projet, et bien entendu d’une structuration spécifique permettant de monter des essais cliniques multicentriques.

Une première réunion du G2A aura lieu en principe cet automne, puis au CPLF 2006. Toutes les idées et toutes les compétences sont les bienvenues. Alors n’hésitez pas à me contacter pour faire partie du G2A !

Lire la présentation longue rédigée par Antoine Magnan

MAJ 13/04/2010

eBroncho – Thesaurus de bronchoscopie

Disponible en version web et sous forme d’application mobile

Au format web : https://ebroncho.fr

Application mobile

iOS. – Android

Pour se comprendre, il faut parler la même langue. Si l’on ne parle pas la même langue, on ne peut se comprendre qu’en fabriquant un outil de communication commun, qui peut passer par le geste ou par le dessin. Une fois que l’on s’est compris, on peut souhaiter enregistrer l’information pour en garder la trace, et pour que, plus tard, un tiers puisse y accéder, la comprendre, et l’utiliser. En médecine, cette séquence fait appel à la notion de compte-rendu (d’un examen, d’une intervention, d’une hospitalisation), compte-rendu qui doit être précis et dénué de toute ambiguïté pour son lecteur, que celui-ci soit médecin, patient (désormais très légitimement intégré à la chaîne de l’information qui le concerne), ou analyste externe (à des fins de codage et de facturation, par exemple).

A la nécessité de la précision initiale de la formulation d’une information s’ajoute l’impératif de sa transmission sans distorsion. Il faut absolument éviter que les données médicales ne subissent le sort réservé au “texte enclencheur” du jeu du “bouche-àoreille” et ne soient déformées à mesure de leur circulation, même subtilement. Une bonne façon de limiter ce danger est de faire en sorte qu’il y ait aussi peu de mots que possible pour décrire une situation donnée, que tous les “joueurs” en connaissent le sens, et qu’ils soient d’accord sur leur usage.

L’application “E-Broncho”, déclinaison électronique mise à jour d’un ouvrage intitulé “Bronchoscopie descriptive : thésaurus et atlas” publié il y a quelques années par Valéry Trosini-Désert et Antoine Buemi sous l’égide du Groupe d’endoscopie de langue française (GELF) et avec l’aide de la Commission spécialisée de terminologie et de néologie compétente pour le domaine de la santé, répond ainsi à un triple objectif. Elle a pour but d’établir un corpus sémantique restreint et consensuel d’une part, de faire de ce corpus le langage commun des endoscopistes expérimentés comme des endoscopistes en formation d’autre part, et enfin de l’utiliser comme outil de nomenclature pour standardiser au mieux la transmission et l’archivage de l’information ainsi que son codage. Il s’agit donc à la fois d’un outil d’amélioration de la pratique, d’un outil d’enseignement et d’un outil d’évaluation de l’activité.

Tous les partenaires de cette opération doivent être remerciés pour leur créativité et leur ténacité, et il y a fort à parier que leurs efforts seront rapidement relayés au sein de la communauté des endoscopistes respiratoires et plus largement de la communauté pneumologique.

Pr Thomas SIMILOWSKI
Chef de service
Service de pneumologie et réanimation
Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix
Paris

L’application a pour but d’établir un corpus sémantique restreint et consensuel d’une part, de faire de ce corpus le langage commun des praticiens expérimentés comme des endoscopistes en formation d’autre part, et enfin de l’utiliser comme outil de nomenclature pour standardiser au mieux la transmission et l’archivage de l’information.

La bronchoscopie est un outil d’exploration essentiel des pneumologues dont le champ d’exploration croît sans cesse grâce aux progrès technologiques. Initialement limitée à l’étude de la surface des grosses bronches axiales avec la bronchoscopie rigide, elle a progressé avec la bronchoscopie souple jusqu’aux bronches sous-segmentaires. Elle explore maintenant plus loin encore les bronches périphériques et même les alvéoles, mais aussi plus en profondeur la paroi bronchique et le médiastin.

Le terme juste en bronchoscopie est le pari de cet atlas qui par l’image illustre les mots pour le dire. Cette recherche sémantique initiale a fait l’objet de longs débats au sein des pneumologues du Groupe d’endoscopie de langue française (GELF) pour retrouver les mots les plus exacts et les synonymes acceptés. Ce premier tri a ensuite été validé par les sages de la Commission spécialisée de terminologie et de néologie compétente pour le domaine de la santé. Chaque situation endoscopique, chaque topographie, s’associe à son code SNOMED (Systematized Nomenclature in Medicine) pour permettre les échanges internationaux de ce thesaurus. Ce travail fondamental permettra ensuite une informatisation des comptes-rendus de bronchoscopie sur la base de ce langage commun reconnu et accepté.

Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC)

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Nom du LaboratoireInstitut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC)
N° d'équipe
Nom du directeur du laboratoire
Nom du responsable Dr BARBRY Pascal
Courriel du responsableBarbry@ipmc.cnrs.fr
Contacts principauxZaragosi Laure-Emmanuelle / Zaragosi@ipmx.cnrs.fr
Adresse 660 Route des Lucioles
CP06560
VilleValbonne Sophia-Antipolis
PaysFrance
Téléphone0493957759
Fax
Site internethttp://www.ipmc.cnrs.fr
Mots clésRégénération de l'epithelium des voies respiratoires-Génomique fonctionnelle-Asthme-Mucoviscidose-BPCO-Single-cell-Human Cell Atlas
RésuméNotre équipe étudie les mécanismes Moléculaires et Cellulaires qui régulent la régénération de l'epithelium des voies aériennes en condition physiologiques et pathologiques.
En complément d'approches de biologie cellulaire, nous utilisons des approches transcriptomiques, en RNAseq sur cellules uniques et transcriptomique spatiale.
Au sein d'un réseau international, nous contribuons au projet Human Cell Atlas qui vise à cartographier chaque cellule du corps humain.
Axe principalRégénération Ciliogenese Asthme mucoviscidose BPCO

Annuaire de la recherche en pneumologie 

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR