Si l’efficacité de l’oxygénothérapie à haut débit (OHD) a été largement mise en évidence dans la prise en charge de l’insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique, la place de ce traitement au domicile reste à définir dans l’insuffisance respiratoire chronique. Les études cliniques sont encore rares, portent sur de petits effectifs et analysent à court terme l’effet de l’OHD chez les patients porteurs de bronchopneumopathie chronique obstructive. Une équipe danoise a présenté à l’ATS les bénéfices de l’OHD chez 10 patients porteurs d’une fibrose pulmonaire idiopathique (FPI).

Il s’agit de patients (60% d’hommes) âgés en moyenne de 69 ± 5 ans, dont la capacité vitale est de 81 ± 16,1 % de la théorique et la DCLO de 42,5 ± 13,4% de la théorique. Ils bénéficient d’une oxygénothérapie de déambulation (40% des patients) ou permanente à un débit moyen de 2 l/min (60% des patients). Ils utilisent l’OHD la nuit avec une utilisation moyenne de 6 heures par nuit.

La distance de marche augmente de façon significative puisqu’elle passe de 393 à 441 mètres (p=0,04). La récupération de la SpO2 est plus rapide. Par contre, la sensation de dyspnée n’est pas améliorée avec un score mMRC élevé (score moyen à 3) et la qualité de vie n’est améliorée que chez 40% des patients. Les autres se plaignent du bruit ou de la température et ne souhaitent pas poursuivre l’OHD à domicile.

Cette étude confirme la faisabilité de l’OHD au domicile chez les patients porteurs d’une FPI. Les effets observés sont hétérogènes, probablement en line avec le faible nombre de patients inclus. Toutefois, l’OHD pourrait participer au maintien de l’activité physique chez les patients porteurs d’une FPI. Cette étude soulève aussi de nombreuses questions, notamment concernant le mécanisme physiopathologique sous-jacent. De futures études semblent donc nécessaires.

Marjolaine Georges, Service de Pneumologie et Soins Intensifs Respiratoires, CHU Dijon


D’après la communication U.M. Weinreich et al. The effect of domiciliary high flow nasal cannula treatment on walking distance in patients with interstitial lung disease. A pilot study. Am J Respir Crit Care Med 2022; 205: A4968. Session C108.

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR