Les séquelles post-COVID ne sont pas uniquement fibreuses et certains patients ont des anomalies membranaires, bronchiolaires et vasculaires qui peuvent être mises en évidence par IRM de perfusion et par IRM de ventilation au xénon 129 hyperpolarisé.

Les atteintes interstitielles fibrosantes ne sont pas les seules séquelles post-COVID. Ainsi, chez les patients encore symptomatiques, il est fréquent d’observer du piégeage sur des scanners réalisés en expiration à distance de l’infection témoignant d’une atteinte des petites voies aériennes 12L’usage de l’IRM au xénon 129 hyperpolarisé, en tant qu’agent de contraste IRM par inhalation, offre une multitude d’informations complémentaires sur la fonction et la microstructure du poumon à l’échelle de la bronchiole et de l’alvéole. Des résultats ont déjà été publiés sur une petite série de patients 3 mois après l’infection 3On distingue plusieurs phases permettant de mettre en évidence des défauts de ventilation du poumon, puis d’extraire des paramètres quantitatifs pendant la phase de diffusion et de transfert aux globules rouges du gaz. L’étude de Mummy et al. suggère que le paramètre de diffusion interstitielle prédomine, avec cependant une variabilité importante entre les 5 patients inclus. Concernant les conséquences vasculaires à long terme du COVID, elles sont fortement suspectées, mais peu documentées 4 Dans l’étude de Montesi et al., les auteurs ont utilisé la même technique d’IRM après injection de gadolinium que lors de leur travail sur la microcirculation dans la fibrose pulmonaire idiopathique 5. En appliquant la technique aux séquelles post-COVID chez 6 patients, ils montrent des défects perfusionnels plus fréquents chez 5 patients par rapport aux témoins et confortant l’hypothèse.

En conclusion, l’IRM démontre la diversité des atteintes post-COVID. La complexité d’usage rend son utilisation limitée à quelques patients sélectionnés et l’interprétation ne permet que de conforter des hypothèses. Pour plus de certitudes, il faudra croiser les résultats obtenus avec d’autres techniques d’imagerie faisant également l’objet de présentations lors de la session (scanner après injection et soustraction, scintigraphie).

Pierre-Yves Brillet, Service de radiologie, Hôpital Avicenne, Bobigny, France


D’après les communications affichées lors de la Session. C30. Life and lungs after COVID: functional recovery and outcomes following SARS-CoV2 infection
Mummy D, Hyperpolarized 129Xe MRI is sensitive to variations in gas exchange impairment in patients with long haul COVID-19 and normal cardiac structure and function. Am J Respir Crit Med 2022 ; 802 : A3905, Session C30.
Montesi SB, Dynamic contrast-enhanced lung MRI in COVID-19 survivors may demonstrate ongoing microvascular abnormalities. Am J Respir Crit Med 2022 ; 803 : A3906, Session C30.

  1. Cho JL, Villacreses R, Nagpal P, Guo J, Pezzulo AA, Thurman AL, Hamzeh NY, Blount RJ, Fortis S, Hoffman EA, Zabner J, Comellas AP. Quantitative chest CT assessment of small airways disease in post-acute SARS-CoV-2 infection. Radiology. 2022 Mar 15:212170.
  2. Franquet T, Giménez A, Ketai L, Mazzini S, Rial A, Pomar V, Domingo P. Air trapping in COVID-19 patients following hospital discharge: retrospective evaluation with paired inspiratory/expiratory thin-section CT. Eur Radiol. 2022 Feb 28:1–10.
  3. Grist JT, Chen M, Collier GJ, Raman B, Abueid G, McIntyre A, Matthews V, Fraser E, Ho LP, Wild JM, Gleeson F. Hyperpolarized 129Xe MRI abnormalities in dyspneic patients 3 months after COVID-19 pneumonia: Preliminary results. Radiology. 2021;301(1):E353-E360.
  4. Halawa S, Pullamsetti SS, Bangham CRM, Stenmark KR, Dorfmüller P, Frid MG, Butrous G, Morrell NW, de Jesus Perez VA, Stuart DI, O’Gallagher K, Shah AM, Aguib Y, Yacoub MH. Potential long-term effects of SARS-CoV-2 infection on the pulmonary vasculature: a global perspective. Nat Rev Cardiol. 2022;19(5):314-331.
  5. Frenk NE, Montesi SB, Chen T, Liang LL, Zhou I, Seethamraju R, Caravan P, Digumarthy SR. Free-breathing dynamic contrast-enhanced magnetic resonance of interstitial lung fibrosis. Magn Reson Imaging. 2020;69:16-21.
Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR