À l’occasion de la session sur les innovations en chirurgie thoracique, le Dr Alessio Mariolo a présenté la stratégie de repérage pré-opératoire des nodules pulmonaires mise en place à l’institut Mutualiste Montsouris (Paris). Celle-ci repose sur la réalisation d’une bronchoscopie avec système de navigation directement au bloc opératoire, immédiatement avant la thoracoscopie !

La découverte de nodules pulmonaires est une problématique courante et pourrait s’amplifier avec la mise en place de programmes de dépistage du cancer broncho-pulmonaire.

Malgré les différents outils diagnostics à notre disposition tels que la bronchoscopie ou les ponctions guidées par scanner, il est fréquent de proposer une résection chirurgicale de ces nodules à visée de documentation histologique. La préservation parenchymateuse est alors une priorité pour les chirurgiens, mais la zone de parenchyme à réséquer n’est pas pour autant toujours facile à repérer car les nodules peuvent être petits et difficilement palpables, d’autant plus que ces patients bénéficient de chirurgies mini-invasives.

Marquage pré-opératoire des nodules par coloration puis guidage électromagnétique

De 2017 à 2022, l’équipe de l’Institut Mutualiste Montsouris a développé la réalisation d’un repérage pré-opératoire des nodules, à travers un marquage par un colorant (bleu de methylène ou vert d’indocyanine) injecté dans le nodule par bronchosopie.

L’originalité de cette procédure repose premièrement sur la réalisation de ce marquage par le chirurgien, immédiatement avant la thoracoscopie, au bloc opératoire, au cours de la même anesthésie générale. Le deuxième élément important est l’utilisation d’un système de navigation reposant sur un guidage électromagnétique, permettant à l’opérateur d’atteindre des nodules y compris très périphériques avec une excellente précision.

La technique semble fiable et sûre mais reste encore peu accessible

Leur série de 83 patients comportait 67% de nodules solides, 18% des nodules en verre dépoli et 14% de nodules mixtes. La taille médiane était de 11mm (9-14mm). La durée médiane de la procédure de bronchoscopie était de 30 minutes (20-43min), avec un taux de réussite de 93% et aucune complication rapportée.

Les auteurs concluent donc que cette technique est fiable et sûre. Elle évite en effet les risques associés aux techniques de repérages percutanées (harpons) tels que celui de pneumothorax. À ce jour, un frein à la généralisation de cette technique demeure : l’accès à ce type de bronchoscopie associée au système de navigation.

Grégoire Justeau, service de pneumologie CHU Angers


D’après la communication orale OA3762 « Electromagnetic navigation bronchoscopy localization of small lung nodules previous to thoracoscopic resection » du Dr Alessio Mariolo (Paris, France) ; Session 433 « Innovation in thoracic surgery » du mardi 6 Septembre 2022.

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR