La biopsie pulmonaire trans-thoracique guidée par scanner est l’outil privilégié pour le diagnostic étiologique des nodules pulmonaires périphériques. Elle est parfois prise en défaut avec une sensibilité qui diminue entre 70% et 82% pour les nodules de petite taille et avec un risque de pneumothorax allant jusqu’à 20%. La bronchoscopie assistée par robot (FAR) est un nouvel outil dont les premières études de faisabilité chez l’homme datent de 2018. Depuis 2019, deux systèmes ont reçu l’autorisation de la Food and Drug Administration, la plateforme Monarch (Auris Health) et le système Ion Endoluminal (Intuitive Surgical).

Brièvement, les deux systèmes reposent sur le chargement d’un scanner thoracique dans le système de navigation associé à un fibroscope de petite taille (environ 4 mm) guidé par un bras robotisé, contrôlé par le pneumologue via un joystick. Il permet la réalisation de biopsies et de cytoponctions une fois la position du fibroscope à proximité du nodule vérifiée par EBUS ou fluoroscopie. La taille et la flexibilité du fibroscope permettent d’accéder à des nodules distaux, y compris dans les lobes supérieurs. Cette technique ne nécessite pas forcément la présence d’un champ magnétique, selon le modèle.

Les données disponibles concernant la performance diagnostique de ces deux systèmes sont regroupées dans un article publié en 2021 1. Les études étaient limitées à une trentaine de malades.

L’équipe de San Francisco 2 présente son expérience rétrospective, avec 65 FAR réalisées entre août et décembre 2021. L’équipe de Détroit 3 rapporte quant à elle 300 FAR réalisées entre avril 2019 et mai 2021.

Globalement, le nodule peut être prélevé dans 86% des cas. La performance diagnostique est influencée par la taille du nodule, sa localisation dans le poumon périphérique et la distance restant entre l’extrémité du fibroscope et le nodule (plus ou moins de 10 mm). Elle ne semble pas influencée par l’expérience de l’opérateur. Dans 80% des cas, un prélèvement des adénopathies médiastinales guidé par EBUS est réalisé dans le même temps opératoire.  Par ailleurs, le taux de complications était faible avec moins de 5% de pneumothorax.

Affaire à suivre. Deux études prospectives multicentriques avec la plateforme Monarch sont en cours de recrutement (étude CLEAR, NCT05231278 et étude POWER, NCT05299606).

Marjolaine Georges, Service de Pneumologie et Soins Intensifs Respiratoires, CHU Dijon


D’après la session A69 Toy Story 4: Adventures in interventional pulmonary procedures

  1. Michael LuSridesh Nath,Roy Semaan. A Review of Robotic-Assisted Bronchoscopy Platforms in the Sampling of Peripheral Pulmonary Lesions. J Clin Med 2021;10(23): 5678. doi: 10.3390/jcm10235678
  2. Robotic assisted bronchoscopy in evaluation of peripheral lung nodules. H. Tavakoli, C.T. Tao, J.K. Chung, H. Ismail, San Francisco. p.A5553
  3. The diagnostic yield of robot assisted bronchoscopy in the evaluation of pulmonary nodules: A retrospective analysis. A.V. Sharma, E. Snowden, D. Kapadia, H. Abdulla, M. Simoff, Detroit. p.A2096
Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR