Résultats de recherche pour : CLAT

Urgent, Service de Pneumologie du CH de BEZIERS (Hérault) recherche 1 ASSISTANT SPECIALISTE (pour juillet ou novembre 2019)

3éme service de Pneumologie de la région OCCITANIE, après les CHU de TOULOUSE et MONTPELLIER

Service de 42 lits, dont « centre sommeil-assistance respiratoire chronique » de 8 lits, pluridisciplinaire + HDJ de 30 places au sein du pôle

Plateau technique complet : EFR avec diffusion, GDS dans le service, Epreuve d’effort cardio respiratoire, Vidéo-endoscopie avec auto-fluorescence, écho-endoscopie, écho pleurale

6 Polysomnographes, Tests de vigilance,

Activité polyvalente, dont Cancérologie en forte progression (RCP organisée par le service), Centre de médecine du Sommeil, VNI, Assistance respiratoire à domicile, CLAT, Allergologie, Tabacologie,

Activité de Recherche Clinique

Chirurgie thoracique et radiothérapie sur place.

Effectif médical : 7 PH t. plein, dont 1 neurologue et un médecin généraliste spécialistes sommeil,  2 PH t. partiel,

2 attachés pneumologie et allergologie (3 vacations)

1assistant (poste à pourvoir)

4 internes dont 1 DES Pneumo (CHU Montpellier).


Hôpital récent, dynamique, à forte activité.

Principal établissement de santé de l’Ouest-Hérault (bassin de population de 250 000 habitants)

1100 lits dont 440 de MCO  Scanner, IRM, Angiographie, Médecine nucléaire avec PETSCAN, sur place.

Région très agréable. Mer: 15 mn, Parc régional du Haut-Languedoc:

45 mn, Montpellier: 40 mn, Toulouse: 1h45, Pyrénées-Espagne: 1h15,

Contact: Dr Frédéric GOUTORBE  (Chef de service) 

                 Tel: 06.62.10.05.92

                  Email: frederic.goutorbe@ch-beziers.fr

Paris: 4h15/TGV.

Urgent, Service de Pneumologie du CH de BEZIERS (Hérault) recherche 1 ASSISTANT SPECIALISTE (pour juillet ou novembre 2019) Lire la suite »

Sofosbuvir, source d’hypertension artérielle pulmonaire ? Soyons vigilants !

La Revue Prescrire a remarqué que le profil d’effets indésirables du sofosbuvira été très peu étudié avant sa mise sur le marché.1 Au 18 août 2016, le résumé des caractéristiques (RCP) des spécialités à base de sofosbuvir ne mentionne pas qu’il existe des doutes sur l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) dans les effets indésirables.2 Pourtant, l’Agence française des produits de santé (ANSM) a rapporté sept observations d’HTAP grave chez des patients traités pour une hépatite C par sofosbuvir (Sovaldi®). Trois patients étaient exposés aussi au daclatasvir (Daklinza®) ; un au siméprévir (Olysio®) ; un à la ribavirine (Rebetol® ou autre) ; un au lédipasvir (associé dans Harvoni®) et un à plusieurs antiviraux.3 Plus précisément, Prescrire cite une publication française ayant rapporté trois observations d’hypertension artérielle pulmonaire chez des patients prenant du sofosbuvir, nouvellement diagnostiquée dans deux cas, et aggravée dans un cas. Les patients faisaient des syncopes, et avaient une insuffisance cardiaque droite et des troubles hémodynamiques importants.4 Les trois patients avaient d’autres facteurs de risque d’HTAP : hypertension portale ou infection par le VIH. Une autre équipe française a recensé seize patients exposés à des antiviraux d’action directe sur le virus de l’hépatite C, parmi tous ceux suivis par le centre de référence français pour les HTAP graves.5  Treize patients avaient une HTAP antérieure à l’exposition aux antiviraux, d’autres facteurs de risque et des évolutions peu suggestives du rôle de ces médicaments. Mais pour trois patients, leur rôle est probable ajoute Prescrire. L’HTAP a été diagnostiquée après le début de cette exposition pour tous au sofosbuvir associé avec d’autres antiviraux. Après l’arrêt du traitement, chez un patient qui n’avait pas d’hypertension portale, l’HTAP a disparu, avec persistance de la normalisation neuf mois après et sans traitement de l’HTAP. Chez les deux autres patients, l’HTAP a régressé sous traitement après l’arrêt des antiviraux : résistance vasculaire pulmonaire améliorée de 75 % pour un patient et quasi normalisée pour l’autre. En pratique, La Revue Prescrire invite les cliniciens à être attentifs aux événements survenant au cours des traitements et les notifient.

[hr]

Info-Respiration N°136 Décembre  2016

Sofosbuvir, source d’hypertension artérielle pulmonaire ? Soyons vigilants ! Lire la suite »

programme DPC au CPLF 2017

pneumodpcAprès l’inscription au CPLF,
inscrivez vous au DPC!

Les inscriptions aux actions DPC du CPLF 2017 sont ouvertes !!!

Inscrivez vous vite, les places sont limitées…

Listes des programmes de DPC – CPLF 2017

 

[themify_box style=”blue rounded download” ]

Télécharger le PneumoDPC-ProgrammesDPC–CPLF 2017 

[/themify_box]

 

• Cancérologie /CPLF 2017 – Référence N° 40001700001

Formation continue : Cours de perfectionnement CPLF – Vendredi 27 janvier 2017

IHC, FISH, CISH, NGS : quelles évolutions dans l’ère des bio-marqueurs ?
WISLEZ Marie, Paris

CBNPC avec mutation
CORTOT Alexis, Lille

Immunothérapie dans le CBNPC
GIRARD Nicolas, Lyon

Les métastases cérébrales : quelle stratégie ?
BESSE Benjamin, Villejuif

Le mésothéliome
SCHERPEREEL Arnaud, Lille

Evaluation des pratiques professionnelles : Participation à au moins 2 Réunions de Concertation Pluridisciplinaire telles que définies par la Loi et selon le Plan Cancer et dûment enregistrée auprès d’un centre de coordination en cancérologie (3C), au cours desquelles sont présentés des dossiers patients d’oncologie thoracique, que ce soit par la personne inscrite au DPC ou par d’autres confrères.

 

•  Infectiologie / CPLF 2017 – Référence N° 40001700002

Formation continue : Cours de perfectionnement CPLF – Vendredi 27 janvier 2017

Faut-il rechercher un virus respiratoire devant une pneumopathie communautaire ?
VOIRIOT Guillaume, Paris

Complications pulmonaires des patients traités par immunothérapie pour un cancer bronchique : infectieux ou non infectieux ?
LORILLON Gwenaël, Paris

Pneumopathie du sujet vieillissant : y penser, la gérer…
GAVAZZI Gaétan, Grenoble

Place des antibiotiques inhalés dans les maladies bronchiques suppuratives
MURRIS-ESPIN Marlène, Toulouse

Evaluation des pratiques professionnelles : Participer à 2 RCP parmi les possibilités suivantes : RCP mucoviscidose, RCP tuberculose multi résistante, RCP mycobactéries non tuberculeuses, staff d’antibiothérapie, réunions du CLIN ou réunions du CLAT d’un établissement de santé

 

•  Sommeil / CPLF 2017 – Référence N° 40001700004

Formation continue : Cours de perfectionnement CPLF – Vendredi 27 janvier 2017

Approche personnalisée du SAOS
GAGNADOUX Frédéric, Angers

Cibler les voies aériennes supérieures dans le SAOS
ATTALI Valérie, Paris

Apnées du sommeil et risques cardiovasculaires, actualités
TAMISIER Renaud, Grenoble

Evaluation des pratiques professionnelles : Inclusion de 15 dossiers patients dans l’observatoire OSFP

 

• Endoscopie Bronchique / CPLF 2017 – Référence N° 40001700005

Formation continue : Cours de perfectionnement CPLF – Vendredi 27 janvier 2017

Prise en charge des opacités distales
VERGNON Jean-Michel, Saint Etienne

Bronchoscopie au tube rigide en pratique clinique
MARQUETTE Charles-Hugo, Nice

Prise en charge d’un ganglion médiastinal pathologique
JOUNIEAUX Vincent, Amiens

Bonnes pratiques en endoscopie souple
DAYEN Charles, Saint Quentin

Evaluation des pratiques professionnelles : Réalisation et analyse d’endoscopies bronchiques (10 CR minimum)

 

• Maladies vasculaires pulmonaires / CPLF 2017 – Référence N° 40001700006

Formation continue : Cours de perfectionnement CPLF – Vendredi 27 janvier 2017

Actualités diagnostiques dans l’embolie pulmonaire : du neuf avec du vieux ?
SANCHEZ Olivier, Paris

La recherche systématique d’un cancer est-elle utile après maladie thromboembolique veineuse inexpliquée ?
MEYER Guy, Paris

Parcours de soins en 2017 : du diagnostic au suivi à long terme
COUTURAUD Francis, Brest

Actualités thérapeutiques dans l’HTP thromboembolique chronique
JAIS Xavier, Le Kremlin-Bicêtre

Evaluation des pratiques professionnelles : Participation à 2 staffs médicaux soignants organisés dans le centre de référence et les centres de compétences de l’hypertension pulmonaire sévère et dans les centres spécialisés dans la maladie trombe-embolique veineuse. ou – Participation à une revue de morbi-mortalité (RMM) ou à une revue des erreurs médicamenteuses (REMED) portant sur les thérapeutiques de l’hypertension pulmonaire et de la maladie thrombo-embolique veineuse.

 

Comment s’inscrire au DPC lors du CPLF 2017?

L’inscription au CPLF ne vaut pas inscription à un programme DPC. Les 2 inscriptions sont indépendantes.

Pour vous inscrire à un programme DPC vous devez suivre les étapes suivantes :

– Si vous êtes libéral :

1) Se connecter à son profil sur www.mondpc.fr

2) S’inscrire au programme sélectionné :

Cliquer sur « Recherche Action » (dans la bande latérale gauche orange),

Saisir la référence du programme OGDPC (11 chiffres) puis cliquer sur « Rechercher »,

Cliquer ensuite sur « Détail Action de DPC»,

Puis cliquer sur « s’inscrire » en bas de page

3) Vous recevrez un mail de l’OGDPC qui confirmera votre inscription

 – Si vous êtes hospitalier :

1) Envoyer un mail de demande d’inscription à pneumodpc@gmail.com mentionnant le numéro du programme souhaité. Vous recevrez par retour de mail votre convention

2) Effectuer votre demande de prise en charge auprès du service des affaires médicales de votre établissement et leur faire compléter et signer la convention individuelle de prise en charge des frais de formation DPC

3) Après accord de votre établissement, renvoyer la convention complétée et signée par mail à pneumodpc@gmail.com – Voilà vous êtes inscrits !

programme DPC au CPLF 2017 Lire la suite »

4èmes journées du Grépi

Les 4èmes journées ont eu lieu du jeudi 1er au vendredi 2 décembre 2016 à Chantilly.

ic-grepi4ej

LES DIAPORAMAS disponibles au téléchargement

10h15 – 10h45 « Key Lecture » : Microbiote respiratoire : pourquoi s’y intéresser ? > G. Hery-Arnaud (Brest)

JM1 • Infections des pathologies pulmonaires chroniques

> Les nouveautés de l’année > S. Grard (Lyon)

> Controverse : Faut-il rechercher l’Aspergillus dans les bronchopathies chroniques ?

Pour : P.-R. Burgel (Paris) – Contre : F. Ader (Lyon)

> Pourquoi les vaccinations anti-grippale et anti-pneumococcique sont-elles indiquées dans les pathologies respiratoires chroniques ; comment évalue-t-on l’efficacité d’un vaccin > E. Blanchard (Bordeaux)

JM2 • 14h00 – 15h30 • Immunodéprimés

> Les nouveautés de l’année > A. Roux (Suresnes)

> Déficit immunitaire commun variable et complications broncho-pulmonaires > M. Malphettes (Paris)

> Atteinte pulmonaire du patient VIH en 2016 > J. Cadranel (Paris)

JMI-At • Ateliers Médecins – IDE 

JMI-At1 >   • Antibiotiques inhalés : quel risque pour le soignant ? > J.-C. Dubus (Marseille)

 

JMI-At2 >   • La vaccination contre l’Haemophilus a-t-elle une place dans la prévention des infections respiratoires à Haemophilus influenza > G. Melica (Créteil)

JMI-At3 >   • Un épisode infectieux doit-il faire reporter une vaccination ? > B. Wyplosz (Kremlin Bicêtre)

VM1 • 9h00 – 10h30 • Communautaire

> Les nouveautés de l’année > D. Basille (Amiens)

> Place des nouvelles molécules antibiotiques dans le traitement de la pneumonie aigue communautaire > M. Wolff (Paris)

> Pneumocoque à Sensibilité Diminuée aux Pénicillines : mythe ou réalité ? > E. Varon (Paris)

VM2 • 11h00 – 12h30 • Mycobactéries

> Les nouveautés de l’année > E. Haustraete (Lisieux)

> La tuberculose à l’épreuve des preuves > P. Fraisse (Strasbourg)

> Controverse : Faut-il mettre en place des précautions complémentaires air en cas d’examen microscopique négatif ?

Pour : E. Marc (Créteil) – Contre : C. Chouaid (Créteil)

VM-At • Ateliers Médecins

VM-At1 >    • IGRA et immunodéprimés > A. Bourgarit (Bondy)

  • Quand rechercher une sensibilisation à une moisissure chez un asthmatique ? > J.-M. Perotin (Reims) Non disponible

VM-At2 >    • Intérêt de la recherche des virus respiratoires chez un patient non   immunodéprimé > G. Voiriot (Paris)

PROGRAMME IDE

JI1 • 11h15 – 12h00 • Le  soignant face à la prévention du risque infectieux nosocomial

chez le patient de pneumologie > S. Belorgey (Paris)

JI2 • Réhabilitation précoce du patient BPCO après une exacerbation

> P. Le Gallais (Toulouse) en attente

JI3 • Le diagnostic microbiologique en endoscopie bronchique : quels prélèvements pour

quel devenir au laboratoire ? > E. Theriaux (lyon),     A.-L. Roux (Garches)

JI4 • Complications pulmonaires infectieuses des transplantés pulmonaires > E. Cuquemelle (Suresnes)

VI1 • Tuberculose extra-pulmonaire

> J. Legrusse (CLAT 31)

VI2 • Le risque infectieux pulmonaire de la corticothérapie

> J. Obert (Le Plessis Robinson)

VI3 • Education et traitement antituberculeux : cohérence ville / hôpital ?

> C. Erissy (Paris Hôpital),    A. Luneau-Simonet (CLAT Isère)

VI4 • IDE et recherche en infectiologie respiratoire

> E. Copol (Paris), C. Baé (Toulouse) en attente

4èmes journées du Grépi Lire la suite »

3èmes journées du GREPI

UNE-GREPI

Téléchargez ci-dessous  les présentations des 3ème journées du GREPI

Programme médecins

JM1 • Mycobactéries

> Les nouveautés de l’année > S. Dirou (Nantes)

> Mycobactéries atypiques et BPCO > C. Andrejak (Amiens)

JM2 • Communautaire

> Les nouveautés de l’année > P. Tattevin (Rennes)

> Corticothérapie systémique et pneumonie aigue communautaire : Facteur de risque ou traitement ? > P.-F. Dequin (Tours)

 > Grippe >I. Bonmarin (Saint-Maurice)

 

JMI-At • Ateliers Médecins – IDE

JMI-At1  >

JMI-At2 >

JMI-At3 >

 

VM1 • Immunodéprimés

> Les nouveautés de l’année > F. Rivière (Clamart)

> Germes à croissance lente et immunodépression > D. Lebeaux (Paris)

> Complications infectieuses des nouveaux traitements du cancer (thérapies ciblées et immunothérapie) > L. Teixeira (Paris)

 

VM2 • 11h00 – 12h30 • Infections des pathologies pulmonaires chroniques

> Les nouveautés de l’année > A. Guerder (Paris)

> Durée de l’antibiothérapie lors d’exacerbation de bronchopathie chronique (BPCO et DDB). Quels critères pour un traitement court ? > L. Bassinet (Créteil)

> Moisissures et asthme : hypersensibilité ou infection ? > C. Chenivesse (Paris)

 

VM-At • Ateliers Médecins

VM-At1 >

VM-At2 >

VM-At3 >

[hr]

Programme IDE

JI1 • Prise en charge du patient tuberculeux : relai entre l’hôpital et le CLAT

> F. Antoun (Paris), N. Hocine (Paris)

JI2 • Pleurésie purulente (éducation et prise en charge)

> C. Erissy (Paris), P. Bouineau (Paris)

JI3 •  Modalités de prise en charge d’une infection à Pseudomonas

chez le BPCO (Hospitalisation et domicile)

> J.-F. Boitiaux (Pontoise)

JI4 • Prévention du risque infectieux du patient perfusé à domicile

pour une antibiothérapie (KT, PICC ? VVP..)

> C. Bae (Toulouse)

 

VI1 • Qu’est-ce qu’un patient immunodéprimé et à quel risque est-il

exposé ? (en fonction de l’ID)

> K. Risso (Nice)

 

VI2 • Intérêt de l’intervention du kinésithérapeute dans le cadre d’une exacerbation de BPCO

> P. Le Gallais (Toulouse) –  En attente

 

VI3 • Education et traitement antituberculeux

> F. Martin (Dreux)

 

VI4 • Quelles précautions prendre lorsqu’un soignant est enrhumé ?

> S. Belorgey (Paris)

 

VI5 • Outils d’aide à la formation des IDE libérales dans un protocole multicentrique (exemple Nebulamb)

> J. Allain (Poitiers), A. Fuseau (Poitiers)

3èmes journées du GREPI Lire la suite »

Le CHU de Nancy (54) propose un poste de pneumologue PH orientation oncologie thoracique

Un poste de pneumologue (PH temps plein) est disponible au sein du Département de Pneumologie du CHU de Nancy à partir du 01 Novembre 2015.
Ce poste correspond à une activité d’oncologie thoracique.
L’équipe médicale du Département de pneumologie, très dynamique, composée de 3 PU-PH, 11 PH et 5 CCA, encadre 14 internes (11 DES de spécialités, 3 DES de médecine générale). Les activités relèvent de la pneumologie générale avec quelques orientations spécifiques,  BPCO, Insuffisance respiratoire, oncologie thoracique, CRCM-Adultes, Centre de compétence de l’HTAP ; Pathologies interstitielles et maladies rares pulmonaires, Centre de Lutte Anti-Tuberculeuse (CLAT), Unité de Coordination de Tabacologie (UCT), réhabilitation respiratoire, Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine.
Le département comporte 80 lits, répartis dans plusieurs unités  (46 lits d’hospitalisation conventionnelle, 10 lits d’hospitalisation de semaine, 8 lits d’hospitalisation de jour, 8 lits de soins intensifs respiratoires et 8 lits au laboratoire du sommeil). L’équipe assure une activité technique importante dans tous les domaines de la spécialité : endoscopie bronchique, laboratoire du sommeil, exploration fonctionnelle respiratoire, hémodynamique pulmonaire. Le département fait partie du pôle de spécialités médicales avec le service des explorations fonctionnelles respiratoires, les services de maladies infectieuses, médecine interne, dermatologie, hématologie, pathologies professionnelles, à proximité immédiate des autres services du CHU, en particulier la radiologie, la réanimation médicale, la cardiologie et aussi la pédiatrie.
Les activités proposées pour ce poste sont les suivantes
Oncologie thoracique : activités de soin (consultations, hospitalisations de jour, secteur d’hospitalisation conventionnelle) et autres activités afférentes à l’oncologie thoracique, répartition de l’activité avec les autres praticiens et CCA impliqués en oncologie thoracique
Activité technique selon intérêts personnels et formation.
Participation et animation des réunions du Département, en particulier la RCP d’oncologie thoracique
Gardes du Département de Pneumologie : environ 2/mois
Participation attendue aux activités d’enseignement et d’encadrement des internes et étudiants hospitaliers
Participation proposée aux activités de recherche clinique et/ou physiopathologique au sein d’une équipe de recherche.
Profil souhaité : Pneumologue, ancien CCA., DESC oncologie thoracique.

Contact :
Professeur François CHABOT
@ : f.chabot@chu-nancy.fr
: 03 83 15 40 21

Le CHU de Nancy (54) propose un poste de pneumologue PH orientation oncologie thoracique Lire la suite »

Symposium “Tests de détection d’Interféron (IGRA) : Etat des lieux en 2014”

« Tests de détection d’Interféron (IGRA) : Etat des lieux en 2014 »

qui s’est déroulé le Jeudi 20 Mars 2014 à l’auditorium de l’Institut Pasteur-Paris de 10h à 16h

Ce symposium est gratuit et a reçu le label de la SPLF.

Programme et diaporamas

 

 

Introduction de la journée : Claire ANDREJAK

 

Conduite à tenir pour le dépistage des sujets contact :
Nouvelles recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique et conséquences en pratique quotidienne

 

 

 

  • Controverse : Faut-il utiliser les IGRA en milieu de santé ?

Pour : Elisabeth BOUVET

 

Contre : Dominique TRIPODI

 

 

  • Test IGRA ultrasensible : Données préliminaires sur le nouveau test en cours de développement – Andreas Eckelt

Population VIH
Résultats du STIC IGRA/VIH et conséquences sur la prise en charge des patients infectés par le VIH – Anne BOURGARIT-DURAND

 

Patients dialysés et greffés rénaux
• 15h00-15h20 Evaluation du risque de tuberculose dans cette population et conséquences pratiques pour les professionnels de santé – Antoine DURRBACH

 

 

Cette réunion a eu lieu avec le soutien du laboratoire QIAGEN

Symposium “Tests de détection d’Interféron (IGRA) : Etat des lieux en 2014” Lire la suite »

Retour en haut
SPLF-APP

GRATUIT
VOIR