Le déficit enalpha-1 antitrypsine (DAAT) est associé à une atteinte de certains organes, principalement le poumon et le foie, mais il est suspecté de pouvoir aussi être associé à des manifestations moins bien connues. Des cas cliniques ont fait état de complications pendant la grossesse et à la naissance chez les femmes avec DAAT. Une équipe s’est intéressée à la question en conduisant une large étude cas-témoin sur des enfants danois. 

L’étude, présentée sous forme de poster, a inclus les enfants nés au Danemark de 1973 à 2013 (n= 2 027 229). Sur la période, 915 cas de DAAT (305 mères, 380 pères et 254 enfants) ont été identifiés. Les auteurs ont réalisé une analyse multivariée pour examiner l’association entre le DAAT d’une part et les complications de la grossesse ainsi que les constatations néonatales d’autre part. Le DAAT était associé à un petit poids de naissance (avec un odds ratio (OR) pour un poids < 2500 g : 2,15, IC :1,17-3,95), à un périmètre abdominal à la naissance dans le quartile le plus bas (OR : 2,32, IC :1,1-4,85). Le DAAT chez la mère était associé à un taux de césarienne plus élevé (OR : 1,69, IC :1,04-2,75). Il ressort de ce travail que le DAAT est associé à des anomalies de croissance fœtale. L’hypothèse est que le DAAT génère une réponse inflammatoire affectant la croissance fœtale. Cela devrait, selon les auteurs, conduire à faire un monitorage plus étroit des mères présentant un DAAT et à rechercher un DAAT chez les femmes enceintes en routine et a fortiori en cas d’antécédent pulmonaire ou hépatique. Même si on manque dans ce travail de données sur la caractérisation du type de DAAT (diagnostic reposant sur le codage), ce travail apporte un argument pour ajouter le retentissement materno-foetal à la liste des associations pathologiques avérées (poumon, foie, peau) ou probables du DAAT.

Hervé Mal, Service de pneumologie et transplantation pulmonaire, Hôpital Bichât, Paris


D’après H. T. Orimoloye, J. E. Heck. Alpha-1 antitrypsin deficiency in pregnancy and birth outcomes. Am J Respir Crit Care Med 2022; 205: A4123

Retour haut de page
SPLF-APPLI

GRATUIT
VOIR